La crise économique qui a éclaté en 2008 a provoqué le cancer et la mort de plus de 500.000 personnes à travers le monde. Les scientifiques associent cette augmentation des décès dus à cette maladie mortelle au chômage et à la coupe budgétaire des services de santé publique.

Les patients vivant dans des pays où les soins de santé doivent être payés par les employeurs ou les travailleurs eux-mêmes – plutôt que d’être pris en charge par les services de santé publique- ont le plus souffert de cette crise.

Le lien de causalité

Dr Mahiben Maruthappu, co-auteur du rapport, a déclaré: « Nous avons constaté qu’il existe un lien de cause à effets entre l’augmentation du chômage  et l’accroissement de la mortalité causée par le cancer. Mais, la couverture maladie universelle peut protéger contre ces effets. Cela est particulièrement vrai pour les cancers curables, notamment, le cancer du sein, le cancer de la prostate et le cancer colorectal. »

Les scientifiques issus de plusieurs grandes universités à travers le monde ont  également insisté sur le lien entre les dépenses de santé publique et la mortalité causée par le cancer.

cancer01

La crise économique a connu une hausse substantielle du chômage forçant de nombreux pays dans la réduction de leurs dépenses de soins de santé.

Selon le Dr Maruthappu : « les coupes de soins de santé coûtent des vies ».

Plusieurs études ont déjà montré l’impact de la crise financière sur les santés mentales et physiques tels que le suicide et les maladies cardiovasculaires.

La couverture maladie universelle

Dans les pays sans la couverture maladie universelle, l’accès aux soins de santé sont souvent financés par des cotisations salariales. Sans emploi, les patients sont généralement diagnostiqués tardivement et font face à un traitement médiocre ou tardif.

La généralisation de la couverture maladie universelle réduirait le nombre de cancer en permettant la mise en œuvre des traitements efficace et des stratégies de prévention qui ont fait leur preuve.

La couverture maladie universelle (CMU) est l’un des objectifs clés du Programme de développement des Nations Unies pour le développement durable.  Pour une majorité d’experts la CMU est le concept le plus puissant en matière de santé publique.

cancercrens

Selon les données de la Banque mondiale et de l’OMS, le cancer a provoqué 8,2 millions de décès dans le monde en 2012. Une augmentation de plus de 8 millions de cas sont attendus en 2030.

Notis©2016