Faire un peu de ménage ou faire une marche rapide tous les jours peut aider à réparer les dommages causés par une position assise pendant des heures, selon les nouvelles directives de l’Organisation mondiale de la santé.

Ces nouvelles directives sont basées sur une étude montrant qu’une inactivité de dix heures ou plus par jour est liée à un risque de décès significativement accru. Mais, seulement 30 à 40 minutes par jour d’activité physique d’intensité modérée réduiraient considérablement ce risque, selon des experts de l’OMS.

Analysant le comportement pendant plus d’une dizaine d’années de 44 000 personnes de quatre pays, qui portaient chacune un enregistreur d’activité, les scientifiques ont constaté que les participant qui passaient environ dix heures ou plus par jour sans bouger – et ne faisaient pas beaucoup d’exercice – avaient un risque de décès accru de 263 pour cent, comparativement à ceux qui faisaient de l’exercice et n’étaient pas inactifs plus de huit heures par jour.

Mais ceux qui étaient inactifs dix heures par jour – mais faisaient également de l’exercice physique quotidien régulier – n’avaient pas un risque accru de décès «statistiquement significatif».

Les chercheurs, dirigés par l’École norvégienne des sciences du sport, ont souligné que toutes les activités physiques comptent. Cela peut être n’importe quoi, de monter les escaliers à une promenade autour du pâté de maisons – tout ce qui fait augmenter le rythme cardiaque et la vitesse de respiration d’une personne pendant une période prolongée.

Le professeur Emmanuel Stamatakis, de l’Université de Sydney, qui a co-édité un numéro spécial du British Journal of Sports Medicine axé sur le sujet, a déclaré: « Bien que les nouvelles lignes directrices reflètent la meilleure science disponible, il existe encore des lacunes dans nos connaissances. En effet, nous ne savons toujours pas … où se trouve exactement la barre pour dire si quelqu’un s’est assis «trop assis » ou non»

Les directives indiquent que tout le monde devrait viser à faire de 150 à 300 minutes d’exercice modéré par semaine – ou 75 à 150 minutes d’activité physique d’intensité plus ou vigoureuse. Il leur est également conseillé d’entreprendre une activité de renforcement musculaire au moins deux fois par semaine et de réduire le comportement sédentaire.

Le professeur Stamatakis a déclaré: “Ces directives sont opportunes, étant donné que nous sommes au milieu d’une pandémie mondiale qui a confiné les gens à l’intérieur pendant de longues périodes.”

Le professeur Fiona Bull, de l’OMS, a déclaré: «Les estimations mondiales les plus récentes montrent qu’un adulte sur quatre et plus des trois quarts des adolescents ne respectent pas les recommandations relatives aux exercices d’aérobie.

«Il est donc urgent pour les gouvernements de prioriser et d’investir dans des initiatives nationales et des services de santé et communautaires qui encouragent l’activité physique.»

Notis©2021

Par Mary Maz