Taïwan, «l’ile de la résilience », fait figure de bonne élève en matière de lutte contre le Covid-19. Ce pays de 24 millions d’habitants comptabilise moins de 10 morts depuis le début de la pandémie.

Dans les colonnes du magazine « Times », Tsai Ing-wen, la présidente République de Taiwan a donné les raison de cette réussite qui met en évidence la fragilité intrinsèque des pays qualifiés de grandes puissances économiques et militaires, y compris les institutions de haute volée, comme l’OMS. Extraits :

 « Des siècles de difficultés ont contraint notre société à faire face, à s’adapter et à survivre dans des circonstances difficiles. Nous avons trouvé des moyens de persévérer notre ensemble en tant que nation. La pandémie de COVID-19 n’est donc pas une nouveauté. Malgré la nature hautement infectieuse du virus et notre proximité avec sa source (la chine), nous avons empêché une épidémie majeure. Au 14 avril, nous avions eu moins de 400 cas confirmés.
Ce succès n’est pas un hasard.

Une combinaison des efforts des professionnels de la santé, du gouvernement, du secteur privé et de la société civile en général a renforcé les défenses de notre pays.

Les leçons douloureuses de l’épidémie de SRAS de 2003, qui a marqué Taiwan par la perte de dizaines de vies, ont mis notre gouvernement et notre peuple en état d’alerte très tôt. En décembre dernier, lorsque des indices d’une nouvelle maladie respiratoire contagieuse ont commencé à apparaître en Chine, nous avons commencé à surveiller les passagers en provenance de Wuhan. En janvier, nous avons créé le « Central Epidemic Command Center » (centre de sécurité épidémiologique) pour gérer les mesures de prévention. Nous avons introduit des restrictions de voyage et établi des protocoles de quarantaine pour les voyageurs à haut risque.

À la découverte de la première personne infectée à Taïwan le 21 janvier 2020, nous avons entrepris des efforts d’enquête rigoureux pour suivre l’historique des voyages et des contacts de chaque patient. Cela nous a permis d’isoler et  de contenir la contagion avant qu’une épidémie de masse ne soit possible.

En plus des efforts inlassables de nos professionnels de la santé publique, dirigés par le ministre de la Santé, Chen Shih-chung, nos citoyens informés ont fait leur part. Les entreprises privées, les franchises et les communautés ont lancé des mesures de surveillance de la température corporelle et de désinfection qui ont complété les efforts du gouvernement dans les espaces publics.

Pour éviter les mouvements de panique de masse, le gouvernement a surveillé à un stade précoce les pics du marché des produits de base et a repris en main la production et la distribution de masques de qualité médicale. Avec la coopération d’entreprises privées de machines-outils et de fournitures médicales, le ministère des Affaires économiques a coordonné des lignes de crédits et fonds supplémentaires pour les masques chirurgicaux, multipliant les capacités de production. Soutenu par des experts en technologie, des pharmacies et des prestataires de services pointilleux, nous avons conçu un système de distribution de masques rationnés.

A Taiwan, les masques sont disponibles et abordables pour les hôpitaux et le grand public. Les efforts conjoints du gouvernement et des entreprises privées – un partenariat que nous avons qualifié d ‘«équipe de Taïwan» – nous ont également permis de donner des fournitures dans le fond du pays gravement touchés.

Taïwan possède l’un des meilleurs systèmes de soins de santé au monde, de solides capacités de recherche et des informations transparentes que nous partageons activement avec le public et les organismes internationaux. En effet, Taïwan a géré efficacement le confinement du virus corona à l’intérieur de nos frontières. Pourtant, au niveau mondial, COVID-19 est une catastrophe humanitaire qui nécessite les efforts conjoints de tous les pays.

Bien que Taiwan ait été injustement exclue de l’OMS et de l’ONU, nous restons disposés et capables d’utiliser nos forces dans les domaines de la médecine et de la technologie pour travailler avec le monde entier.

Les crises mondiales mettent à l’épreuve le tissu de la communauté internationale, nous étirent et menacent de nous diviser et nous déchirer.

Plus que jamais, chaque lien du réseau mondial doit être pris en compte. Nous devons mettre de côté nos différences et travailler ensemble pour le bien de l’humanité. La lutte contre COVID-19 exigera les efforts collectifs des populations du monde entier.

Taïwan n’est pas étranger aux difficultés que traverse le monde. Notre capacité à résister, notre résilience découle de notre volonté de nous unir pour surmonter les obstacles les plus difficiles. C’est, par-dessus tout, ce que j’espère que Taïwan peut partager avec le monde: la capacité humaine à surmonter ensemble les défis est illimitée. Taiwan peut aider le monde »

Notis©2020

Par Tsai Ing-wen, Présidente de la République de Taiwan