Formuler des excuses pour que la personne blessée se sente mieux n’est pas une mince affaire, car le pardon n’efface pas tout.

Selon une étude, le « mea culpa idéal» est celui qui cumule six éléments: Expression de regret ; Explication de ce qui a mal tourné ; Reconnaissance de responsabilité ; Déclaration de repentance ; Offre de réparation ; et Demande de pardon.

Cependant, le contenu des excuses ne suffit pas ; encore faut-il qu’elles s’adaptent au profil et la situation de la personne à laquelle elles s’adressent.

S’excuser auprès de sa moitié

Rester en contact émotionnellement est la clé pour maintenir une relation amoureuse saine. Il est donc important d’exprimer vos regrets et de demander pardon. Cela signifie ne jamais blâmer l’autre personne ni dire des choses comme: «Je suis désolé de t’avoir blessé…” En revanche, vous pourriez lui dire, par exemple : “Je suis désolé d’avoir élevé la voix”, pour montrer que vous en assumez la pleine responsabilité.”

Il est également important de clarifier votre dévotion à votre partenaire. Si c’est un partenaire romantique, qui compte vraiment pour votre avenir, incorporez le quatrième langage du «mea culpa idéale» : la déclaration de repentance – en indiquant de manière précise comment les choses seront différentes à l’avenir.

S’excuser auprès d’un collègue

L’avenir est également important pour les gens avec lesquels vous travaillez, mais l’approche doit être différente. Ici l’un des mots clés est la confiance, car les collègues ont besoin de savoir que leur réputation ne sera pas compromise.

Afin de faire comprendre cela dans vos excuses, les psychothérapeutes recommandent de combiner les deux langages les plus populaires: 40% des gens veulent nous entendre dire «je me suis trompé», tandis que les 40% des autres veulent surtout nous entendre dire « Je suis désolé ». En combinant les deux, vous pouvez garantir que vous avez présenté des excuses auxquelles 80% des personnes se sentiront connectées.

Surtout gardez cela entre vous deux. Résistez à la tentation de mettre quelqu’un d’autre dans la situation lorsque vous présentez des excuses à un collègue. Ne blâmez pas votre chef, l’entreprise ou les autres membres de votre équipe de votre comportement. Tenez-vous-en à des «messages» passe-partout, tels que «Je me suis laissé emporter par mes émotion», alors que vous êtes censés assumer les conséquences de vos actes.

S’excuser auprès d’un ami

Lorsque vous présentez vos excuses à un ami, il peut être approprié de proposer de réparer vos actes répréhensibles. Proposez lui de prendre le déjeuner ensemble après le café manqué. Bien que vous ne puissiez pas réparer ce que vous avez fait de mal, vous pouvez proposer de faire quelque chose qui montre que vous valorisez cette relation et que vous investissez pour faire tout ce qui est en votre pouvoir pour que cela fonctionne. En effet, un ami peut vouloir savoir que vous êtes voué à la préservation de votre amitié.

L’engagement envers l’amitié est une bonne chose à réitérer au début ou à la fin des excuses. Ici intervient le troisième langage d’excuses – le rachat- afin de tenter véritablement de réparer les torts causés à cet ami.

S’excuser auprès d’un parent

Les gens commettent souvent trois erreurs quand ils s’excusent auprès des parents: ils blâment, ils excusent et nient ce qu’ils ont fait. Le mieux est de faire des excuses et de laisser les choses se dérouler de manière naturelle. Pour ce faire, il est recommandé d’incorporer seulement le cinquième langage  d’excuses et de se mordre la langue afin d’éviter toute explication ou excuse.
Les parents recherchent la reconnaissance, pas la raison pour laquelle vous les avez laissés tomber ou blessés.

Vos parents savent que vous n’êtes pas parfaits et ils sont bien conscients de vos qualités pas si grandes soit-elles. Mais cela ne signifie pas que vos fautes doivent être effacées. Si vous avez fait du mal à l’un de vos parents, reconnaissez-le. Ici, les excuses doivent être centrées sur le regret et une demande de pardon. Dites quelque chose du genre: ” Je suis tellement désolé de ne pas m’être présenté à la réunion de famille après l’avoir dit. Je sais à quel point c’était important pour toi. S’il te plaît, pardonne-moi de l’avoir manqué. » Ensuite, concentrez-vous sur « l’ajustement » de votre comportement à l’avenir pour montrer que vous êtes vraiment désolé.

S’excuser auprès d’un enfant

Oui, les excuses comptent aussi pour les enfants qui, eux aussi, veulent entendre les mêmes choses que les adultes. Bonus: c’est un moment propice à leur éducation.

Une expression de regret est la clé pour présenter des excuses efficaces à un enfant. Soyez prêt à utiliser des mots, tels que ” je me sens vraiment triste de t’avoir blessé “ou” je suis fâché contre moi-même parce que je me suis trompé. “Ensuite, indiquez clairement que vous allez essayer de faire mieux la prochaine fois.

Votre enfant en apprendra beaucoup sur la vie, grâce à la façon dont vous lui avez présentez vos excuses. Soyez donc un bon modèle et acceptez d’assumer la pleine responsabilité de vos actes.

En revanche, évitez une erreur commune: attendre d’un enfant qu’il vous retourne ses excuses. Vos excuses doivent être neutres et autonomes. Offrez-les et assurez l’enfant que même s’il ne vous rend pas la pareille, vos excuses seront toujours valables.

S’excuser auprès d’un frère ou d’une sœur

Auprès d’un frère ou d’une sœur le simple fait de dire «je m’excuse» peut en réalité aller très loin. Cela leur permet de savoir que vous n’allez pas les blâmer. Ici il est permis d’utiliser le langage d’excuses qui vous semble le mieux – ou les cinq si vous en avez le temps – et si cela attire leur attention. Présenter des excuses de cette façon montre du respect pour ce frère ou cette sœur qui, parce que vous avez grandi ensemble, pourrait avoir l’impression que vous ne les respecter plus.

Résistez à la tentation de fouiller dans d’anciennes histoires. Rappeler à votre frère ou à votre sœur toutes les fois où ils vous ont blessé ne fait qu’aggraver les choses. Tenez-vous en aux faits sur la situation actuelle en expliquant ce qui n’a pas marché. Essayez de dire quelque chose comme: «Je suis maladroit. Je n’aurais pas dû raconter cette histoire à votre sujet devant tout le monde. Je suis vraiment désolé. »

Notis©2020

Par Mary Maz

Sources : *Negotiation and Conflict Management Research

  *« 13 Things Mentally Strong People Don’t Do » by Amy Morin