Basé à Mumbai, le cinéma Bollywood représente 43 % du chiffre d’affaires net au box-office en Inde. Ce n’est donc pas une surprise que des millions d’Indiens tentent chaque année leur chance pour devenir une star dans ce secteur industriel lucratif et s’assurer une immense richesse personnelle. Certaines des plus grandes stars

de Bollywood ont réussi à gagner des millions de dollars en un court laps de temps, comme notamment l’acteur Akshay Kumar.

Mais malheureusement, la tentation de la gloire et de l’argent rapide peut conduire les artistes en herbe dans les circonstances les plus tragiques et les plus horribles. Certaines jeunes actrices peuvent se retrouver jetées dans le monde du divertissement pour adultes à travers de fausses promesses de carrière à Bollywood. D’autres comédiens ont parlé d’abus et de viols par des gens qui les ont attirés avec la promesse de liasses de billets de banque.

De nombreuses actrices ont révélé la tendance troublante de la « scène des canapés », consistant dans l’échange des faveurs sexuelles contre un rôle lucratif dans un film ou une émission de télévision.

Les pressions intenses des rêves de célébrité ont également braqué les projecteurs sur une crise de santé mentale à Bollywood.

Depuis que le mouvement #MeToo s’est mondialisé en 2018, les allégations d’abus sexuels ont explosé au sein de l’industrie cinématographique et télévisuelle indienne. À l’image des acteurs et des modèles du monde entier, les femmes indiennes se sont rendues sur leurs plateformes de médias sociaux pour démasquer leurs agresseurs.

L’actrice Tanushree Dutta est l’une des premières personnalités publiques à rendre publique un récit d’abus sexuel. Cela a conduit une vague de femmes à Bollywood et dans l’industrie du divertissement dans son ensemble, à dénoncer les hommes qui les auraient abusées.

La santé mentale est un sujet qui n’est pas si souvent décrit dans les superproductions de Bollywood. La mort de la star de Bollywood, Sushant Singh Rajput, en juin 2021 a mis en lumière les difficultés rencontrées par les acteurs novices dans l’industrie du cinéma.

Les pressions pour réussir ont fait des ravages sur les stars en 2020 avec 12 acteurs indiens qui se seraient suicidés.

Avec des films en attente et des cinémas fermés, Bollywood a perdu des millions de dollars de chiffre d’affaires, forçant les acteurs au chômage. “Même pour quelqu’un comme moi qui a eu la chance d’avoir le meilleur dans la vie, ce n’était pas facile d’avoir de la liquidité pour mener notre vie normalement”, a déclaré l’acteur Madhavan. Selon lui, l’industrie cinématographique a minimisé l’impact négatif de la pandémie de coronavirus.

Notis©2021

Par Sidney Usher