John Lewis, un membre de longue date du parti démocrate américain et représentant du 5ème district du Congrès de Géorgie pendant plus de trois décennies, est décédé vendredi  17 juillet 2020, à l’âge de 80 ans après une bataille de six mois contre le cancer.

Combattant de la liberté

L’ancien président Barack Obama lui a aussitôt rendu hommage louant son “énorme impact” sur l’histoire de l’Amérique, affirmant même que son élection en tant que premier président noir a été possible grâce aux sacrifices consentis par John Lewis.

“J’ai rencontré John pour la première fois quand j’étais à la faculté de droit, et je lui ai alors dit qu’il était l’un de mes héros. Des années plus tard, quand j’ai été élu sénateur américain, je lui ai dit que je me tenais sur ses épaules”, écrit Obama dans une déclaration sur son compte en ligne. « Quand j’ai été élu président des États-Unis, je l’ai embrassé sur le stand d’inauguration avant d’être assermenté et je lui ai dit que je n’étais là qu’en raison des sacrifices qu’il a consentis. Il n’a jamais cessé de me faire profiter de sa sagesse et de ses encouragements. Il nous manquera beaucoup »

John Lewis  était un « Freedom Rider » au début des années 1960, occupant la première ligne lors de la marche historique de 1963 à Washington. Il a également activement participé à une marche en 1965 pour les droits de vote sur le pont Edmund Pettus à Selma, en Alabama, où lui et d’autres marcheurs ont été brutalement battus par police.

A l’inauguration d’Obama en 2009 Monsieur Lewis a déclaré : «Lorsque nous organisions des campagnes d’inscription électorale, que nous participions aux Freedom Rides, que nous étions assis, que nous venions ici à Washington pour la première fois, que nous nous faisions arrêter, que nous allions en prison, que nous étions battus, je n’ai jamais pensé – je n’ai jamais rêvé – la possibilité qu’un Afro-américain soit un jour élu président des États-Unis ».

Chronologie de la vie de John Lewis

21 février 1940: naissance de John, fils d’un petit planteur noir près de Troy, en Alabama.

Automne 1959: Longtemps intéressé par les droits civils et inspiré par les actions du révérend Martin Luther King Jr., Lewis participe à une série d’ateliers sur la confrontation non violente tout en fréquentant le collège de Nashville, au Tennessee. Il continue à participer à des sit-in, à des réunions de masse et aux «Freedom Rides» de 1961 contre la ségrégation raciale dans le Sud.

Janvier 1963: En tant que président du Comité de coordination des étudiants non violents, Lewis arrive à Selma, Alabama, pour aider à inscrire les Noirs sur la liste électorale. Huit mois plus tard et quelques jours seulement après avoir aidé Martin Luther King Jr. à organiser la marche sur Washington, Lewis est arrêté pour la première fois, pour des activités de défense des droits civiques à Selma. Ensuite, il sera emprisonné plus de 40 fois.

7 mars 1965: Lewis est battu par un policier de l’État de l’Alabama alors qu’il tentait de diriger environ 600 manifestants du droit de vote hors de Selma sur le chemin de Montgomery dans une violente confrontation maintenant connue sous le nom du «dimanche sanglant». Il passera deux jours dans un hôpital.

21-25 mars 1965: Lewis se joint à des milliers d’autres manifestants lors de la marche des droits de vote de Selma à Montgomery.

1971: Lewis prend le poste de directeur du « Voter Education Project », un programme d’éveil au droit de vote du Conseil régional du Sud.

5 avril 1977: Lewis, candidat pour la première fois au Congrès dans le métro d’Atlanta, perd face à un politicien blanc populaire dans un second tour. Plus tard dans l’année, il est nommé par le président Jimmy Carter pour diriger ACTION, une agence fédérale de volontariat.

6 octobre 1981: Lewis remporte son premier poste politique avec son élection comme membre du conseil municipal d’Atlanta, où il siège jusqu’en 1986.

4 novembre 1986: Lewis est élu au Congrès des représentant le 5e district de Géorgie, qui comprend une grande partie d’Atlanta. Il a été réélu 16 fois, la dernière fois sans opposition en 2018. Une seule fois, il a obtenu moins de 70% des voix.

2001: Lewis reçoit le John F. Kennedy Profile in Courage Award for Lifetime Achievement, l’un des nombreux honneurs, dont la Presidential Medal of Freedom, la plus haute distinction civile du pays, décernée par le président Barack Obama en 2011.

27 avril 2009: Lewis et quatre autres sont arrêtés à Washington lors d’une manifestation à l’ambassade du Soudan, où ils protestaient contre l’expulsion de travailleurs humanitaires en pleine crise humanitaire.

8 mars 2015: Lewis rejoint Obama, l’ancien président George W. Bush et des milliers d’autres à Selma lors de la commémoration du 50e anniversaire du « Dimanche Sanglant ».

22 juin 2016: Lewis dirige un sit-in démocrate pour protester contre l’inaction concernant les mesures de contrôle des armes à feu.

29 décembre 2019: Lewis annonce qu’il a reçu un diagnostic de cancer du pancréas avancé.

17 juillet 2020: John Lewis meurt à l’âge de 80 ans.

Notis©2020

Par Sidney Usher

Crédit Photos