Une église, appelée « St Michel », construite en 1978, donc sous le règne de la reine Victoria (1837 à 1901), a changé son nom en « St Mike » dans le but d’être plus « tendances ».

Expliquant le raisonnement derrière ce changement de « marque », la révérende Sarah Yetman a déclaré qu’elle souhaitait que l’église, vieille de plus d’un siècle et demi, soit “attrayante et engageante pour les jeunes générations”.

Elle a ajouté : « Nous apportons une nouvelle vie dans l’ancien bâtiment et implantons une nouvelle congrégation dans l’église. Notre vision à St Mike’s est que l’église peut être un phare de lumière et d’espoir au sein de la communauté locale. Notre objectif est d’atteindre plus de jeunes et de les voir apprendre à connaître Jésus à leur manière. »

Mais cette nouvelle « tendance » religieuse ne fait pas l’unanimité au sein des visiteurs réguliers de l’église : « L’idée que les adolescents seront plus intéressés à aller à l’église si nous la renommons ‘St Mike’s’ est ridicule », a déclaré l’un d’eux. « Quelle est la prochaine étape ? « St David » ? « Saint-Pierre » ? … », a ajouté un autre.

L’église localisée à Bournemouth, une ville située sur la côte sud de l’Angleterre, a fait l’objet d’une totale rénovation financée par le ministère du culte anglais. Le changement de nom en « St Mike » devrait entrer officiellement en vigueur en décembre 2021.

L’église ouvrira également un café-bar dans le cadre de sa rénovation et espère offrir un café-restaurant scolaire plusieurs matins par semaine, qui offrira également aux visiteurs des informations sur les événements de la communauté locale et les services locaux.

L’évêque de Southampton, le révérend Debbie Sellin, a déclaré dans les pages d’un journal local, le Bournemouth Echo : ” C’est incroyable ce qui a été réalisé récemment à St Mike’s, c’était donc un honneur de pouvoir me joindre à l’équipe ici et de célébrer la réouverture de cette merveilleuse église. Ils ont créé un centre communautaire dynamique où les gens peuvent venir explorer leur foi et trouver un sentiment d’appartenance. Il y a tellement de choses intéressantes pour les adultes et les enfants, que j’exhorte tout le monde à venir jeter un coup d’œil à ce qui est proposé »

L’Église d’Angleterre a déjà été critiquée pour avoir ajouté des attractions dans les églises dans le cadre de ses efforts pour attirer les fidèles des jeunes générations.

en 2018, elle a été critiquée pour avoir installé un “pêle-mêle” dans la cathédrale de Norwich et a été critiqué en 2019 pour avoir ouvert un parcours de golf mondain flambant neuf dans une cathédrale de Rochester.

Notis©2021

Par Mary Maz