Les mesures de confinement décidées par les gouvernements pour freiner la propagation du coronavirus ont un impacte sur les emplois, mais aussi sur la vie des couples : les violences conjugales font rage et les infidélités entre gens mariés ont le vent en poupe.

Voici le témoignage anonyme assez édifiant d’une femme marié, comptable de profession dans une boite bien coté à la bourse:

« J’ai commencé à avoir « des affaires » il y a environ 12 ans après avoir découvert que mon mari était également inscrit sur un site de rencontres et avait vu et connu de nombreuses femmes, à travers ce site (…).

Je m’étais mariée en m’attendant à ce que ce soit dans un cadre monogame, mais malheureusement mon mari, un cadre dans le secteur pétrolier, avait d’autres idées. Il me trompait depuis le début de notre mariage. J’espérais qu’il allait changer, mais ses parents avaient tous les deux été des infidèles et c’était comme s’il était né avec un gène de mauvais époux. J’ai toléré ses infidélités pendant un certain temps et j’ai essentiellement fermé les yeux, puis un jour j’ai pensé « si tu ne peux pas le faire changer, alors joues à son jeu ! ». Je voulais lui donner un avant-goût de sa propre médecine.

Le premier défi que j’avais était de trouver un endroit où quelqu’un voulait lui  aussi avoir « une affaire » avec une femme mariée, avant qu’il ne me vienne à l’esprit que je pouvais utiliser le site Web.

Cela me convenait parce que les hommes doivent payer le tarif d’un abonnement, ce qui signifie que la plupart d’entre eux sont mariés et ont une bonne situation professionnelle. J’aime la compagnie sophistiquée et je ne veux pas perdre mon temps avec les « jeunes branleurs ». J’ai tendance à trouver que le sexe est meilleur avec les hommes plus âgés– ils sont plus attentifs à vos besoins.

J’ai commencé à avoir des relations avec plusieurs hommes sur ledit site et j’ai finalement dit la vérité à mon mari. Il a été choqué au début, mais l’a ensuite accepté, et nous avons eu un mariage ouvert qui a fonctionné dans un intérêt réciproque.

Malheureusement, mon mari est décédé d’un cancer il y a dix ans. Une fois que j’ai surmonté mon chagrin, j’ai simplement continué à avoir des relations hors mariage, en tant que jeune veuve, jonglant souvent avec  trois hommes en même temps. Ces hommes sont tous les trois mariés.

Est-ce que je me sens coupable à ce sujet? Pas vraiment. La plupart ont trouvé un arrangement avec leurs femmes qui ferment les yeux sur leurs aventures sexuelles ou qui entretiennent d’autres relations par ailleurs, comme je le faisais quand j’étais mariée.

Tous les hommes sont infidèles, donc s’ils ne trompaient leur femme via internet, ils trouveraient d’autres moyens de forniquer ailleurs. Et puis, la monogamie ne convient pas à tout le monde. Quelqu’un peut-il vraiment dire qu’il est parfaitement heureux de faire l’amour avec la même personne pendant 40 années? Qui a jamais pensé que c’était une bonne idée? Le bon sexe pour moi, c’est découvrir de nouvelles personnes et de nouvelles expériences. Vous n’obtenez pas cela en couchant avec la même personne chaque semaine.

Suis-je une briseuse de foyer? Absolument pas – au contraire, je sauve les mariages en créant une alternative pour quelqu’un qui pourrait autrement sortir de sa famille parce qu’il se sent trop contraint, provoquant toutes sortes de bouleversements et d’incertitude pour ses enfants.

Pendant le confinement, les relations sexuelles hors mariage sont beaucoup plus délicates.  J’ai reçu beaucoup de demandes d’hommes désespérées sexuellement, coincés à la maison avec leurs femmes. Beaucoup sont prêts à ignorer les lignes directrices en matière de distanciation sociale et s’envoyer en l’air avec un(e) inconnu(e), mais je pense qu’il est important de respecter les règles qui ne dureront que quelques semaines de plus.

Après le confinement, il va y avoir une explosion d’infidélité conjugale- un long et glorieux été de sexe en perspective. Les années folles vont vraiment réapparaître. »

Notis©2020

Par Mary Maz