L’acteur du cinéma, Will Smith, a été exclu des Oscars pendant 10 ans, pour avoir giflé Chris Rock, comédien et maitre de la cérémonie. Toutefois, Will Smith serait autorisé à conserver son prix du meilleur acteur.

Dans une déclaration publiée juste après la prise de décision, Smith a déclaré: « J’accepte et respecte la décision de l’Académie. »

Dans son communiqué, l’Académie a fustigé le comportement «inacceptable» et «nocif» de Smith qui a «éclipsé» toute la soirée :

« La 94e cérémonie des Oscars devait être une célébration de l’œuvre de nombreuses personnes de notre communauté qui ont fait un travail incroyable l’année dernière ; cependant, ces moments ont été éclipsés par le comportement inacceptable et nuisible que nous avons vu M. Smith montrer sur scène.

Lors de notre émission télévisée en directe, nous n’avons pas abordé de manière adéquate la situation dans la salle. Pour cela, nous sommes désolés. C’était l’occasion pour nous de donner l’exemple à nos invités, aux téléspectateurs et à tous les membres de la communauté dans le monde entier. Nous  n’avons pas été à la hauteur, parce que nous n’étions pas préparés à l’inédit.

Aujourd’hui, le Conseil des gouverneurs a convoqué une réunion pour discuter de la meilleure façon de répondre aux actions de Will Smith aux Oscars, en plus d’accepter sa démission.

Le Conseil a décidé, pendant une période de 10 ans à compter du 8 avril 2022, que M. Smith ne sera pas autorisé à assister à des événements ou programmes de l’Académie, en personne ou virtuellement, notamment, mais sans s’y limiter, aux Oscars.

Nous tenons à exprimer notre profonde gratitude à M. Rock pour avoir gardé son sang-froid dans des circonstances extraordinaires. Nous tenons également à remercier nos hôtes, nominés, présentateurs et gagnants pour leur sang-froid et leur grâce lors de notre émission télévisée.

Cette action que nous prenons aujourd’hui en réponse au comportement de Will Smith est une étape vers un objectif plus large de protection de la sécurité de nos artistes et invités, ainsi que la restauration de la confiance dans l’Académie. Nous espérons également que cela pourra commencer une période de guérison et de nouveau départ pour toutes les personnes impliquées et impactées. »

Notis©2022

Par Mary Maz