Robert Norris, connu sous le pseudonyme de «Marlboro Man» (l’homme de Marlboro), est décédé, le 03 novembre 2019, dans son ranch de Colorado Springs (USA). Il avait 90 ans.

Pendant 12 ans, Robert Norris a honoré les affiches et les magazines, comme le symbole vivant de la célèbre marque de cigarette: un homme robuste coiffé d’un chapeau de cow-boy en terrain sauvage – avec une cigarette à la bouche ou à la main.

Mais malgré la photo de lui tenant des cigarettes pendant plus de dix ans, Norris n’a jamais fumé et il a fini par rompre brusquement toute relation avec la compagnie de publicité.

Le mauvais exemple

Norris est né à Chicago, dans l’Illinois, mais a décidé très jeune de vouloir devenir cow-boy.

Il a commencé à élever des chevaux à 18 ans, avant de finalement s’installer dans le Colorado pour acheter un petit ranch, le « Tee Cross Ranches », en 1950, qui a finalement atteint 255 kilomètres carré.

À l’époque, les responsables de la publicité pour les cigarettes Marlboro – commercialisées à l’origine comme des cigarettes pour femmes – essayaient de trouver un moyen de les vendre aux hommes.

L’annonceur de Chicago, Leo Burnett, a eu l’idée du « Marlboro Man », un cow-boy robuste qui fume une cigarette Marlboro au grand air.

Au début, l’entreprise utilisait des modèles professionnels. Mais les responsables  de la régie publicitaire ont senti que, pour des raisons d’authenticité, ils avaient besoin de trouver de vrais cow-boys.

 Ayant vu Monsieur Norris Robert sur une photo d’un journal avec son ami, l’acteur John Wayne, ils décidèrent de le croiser dans son ranch de Tee Cross.

“Ils sont sortis de leur voiture, ces gars dans leur costume à rayures, et ils se sont approchés de papa et ils ont dit:” Comment voudriez-vous être dans des publicités pour les cigarettes Marlboro?

 « Il a dit: “Eh bien, je suis plutôt occupé en ce moment. Pourquoi ne revenez-vous pas la semaine prochaine, et si vous êtes sérieux, nous parlerons.  Ils sont revenus la semaine suivante», a rapporté le fils ainé de Robert Norris.

Au cours des 12 années suivantes, Norris est apparu sur des panneaux publicitaires et dans des magazines. Il est finalement devenu le premier « Marlboro Man » à apparaître à la télévision aux États-Unis, en Europe et ailleurs.

Cependant, Norris n’a jamais fumé et a fini par quitter la campagne après avoir eu l’impression de donner le mauvais exemple à ses enfants.

«Il nous (ses deux fils) a toujours dit:” Je ne veux plus jamais te voir fumer “. Alors l’un de nous deux a finalement demandé:” Si tu ne veux pas que nous fumions, pourquoi fais-tu des publicités pour des cigarettes? “. Le même jour, mon père a appelé Phillip Morris, la société qui produit les cigarettes Marlboro, et a arrêté toute collaboration avec cette société. »

Amour animal

Après cette rupture unilatérale, Robert Norris se consacra entièrement jusqu’à la fin de ses jours  au développement de son ranch, plantant des arbres et élevant des animaux, qu’il aimait beaucoup.

En 2003, le propriétaire de cinq bébés éléphants rendus orphelins par des braconnier au Zimbabwe loua une partie du « Tee Cross Ranches ».

Norris en a adopté une, Amy, qui a fini par devenir un énorme éléphant atteingnat plus de deux mètres et pesant près de 2000 kilos. Amy a été finalement transférée au zoo de Fresno en Californie. Robert Norris l’a visita régulièrement jusqu’à son décès en 2016.

En lieu et place des fleurs et discours pompeux, la famille de Robert Norris a demandé que des dons soient faits à Roundup for Autism ou à TAPS (Programme d’aide aux victimes de tragédies pour les survivants), association qui aide les familles d’anciens combattants décédés.

Outre son ranche, Robert Norris laisse derrière lui ses deux fils et ses deux filles, 13 petits-enfants et 18 arrière-petits-enfants.

Notis©2019

Par Sidney Usher