Les chiffres officiels, notamment ceux des instituts de statistiques, montrent que plus d’enfants sont nés hors mariage que dans celui-ci. C’est la suite logique à une tendance à long terme observée au cours des dernières décennies de baisse des taux de nuptialité et d’augmentation du nombre de couples cohabitants, hors de l’union -autrefois sacrée- du mariage.

Au moins dix raisons expliquent exactement pourquoi l’institution traditionnelle du le mariage est en voie de disparition.

1. Une tradition devenue obsolète

Traditionnellement, les femmes avaient besoin de la stabilité économique et de la mobilité sociale du mariage. Même jusqu’aux années 1960 ou plus tard, les hommes et les femmes avaient des rôles définis. Mais les structures sociales modernes le rendent de moins en moins important et la vie des femmes est devenue beaucoup plus flexible. Elles travaillent, font carrière, ont des bébés et s’occupent du ménage, qu’elles soient mariées ou non. Certes, les hommes sont devenu également plus flexibles dans leurs rôles, mais pas au même rythme que les femmes.

2. Le manque de bonheur

Les personnes plus heureuses sont plus susceptibles de se marier que les personnes malheureuses simplement parce que les personnes malheureuses ont du mal à avoir des relations et qu’il est difficile d’avoir une relation avec elles. Ainsi, un déclin de la santé mentale et du bonheur sera lié à un déclin du mariage.

Le bonheur est devenu une denrée rare. Aujourd’hui, il faut travailler plus dur pour s’accrocher à son poste de travail – et ceux qui travaillent dur n’ont pas le temps d’entretenir des relations décentes.

Il y a aussi beaucoup de pression sociale et professionnelle pour gagner un certain niveau de rémunération et entretenir une certaine apparence.

L’estime de soi des jeunes femmes a été particulièrement touchée par les médias sociaux, tandis que les connexions en ligne sont connues pour ne pas apporter autant de bonheur que les connexions hors ligne. Les gens ont également moins de temps tandis que les ressources telles que les rendez-vous chez le médecin et la nourriture sur les étagères sont plus rares.

3. La montée de du concubinage

Il y a eu une tolérance, voire une incitation sociétale croissante de la vie en couple en dehors du mariage, qui est parallèle à une demande croissante de protection juridique.

Souvent, les gens croient que vivre ainsi avec quelqu’un pourrait réduire l’impact d’un divorce ultérieur. En fait, le concubinage ou autres types de cohabitation peut présenter plus de risques que le mariage pour les couples en rupture. Pourtant, il est de plus en plus populaire, peut-être simplement parce qu’il est plus facile et que les parents ne le désapprouvent plus.

4. Les taux de divorce élevés

Les statistiques les plus optimistes montre que plus du tiers des mariages se terminent par un divorce. Souvent, une des principales raisons est les disputes sur les finances. De plus, la plupart des divorces sont initiés par des femmes. L’effet de mode n’est pas non plus à négliger. Effet, les médias font étalage des mariages qui se terminent mal. Cela déteint forcément sur l’esprit des femmes qui sont en général plus influençables.

5. L’absence de preuve

Les avantages du mariage pour les hommes sont assez clairs. Des études ont montré que les hommes mariés sont en meilleure santé et plus heureux. Ils ont également moins de maladies, une meilleure santé mentale et se rétablissent plus rapidement d’une maladie. Mais ce n’est pas si clair pour les femmes.

Il y a une constance que les femmes célibataires sans enfants prétendent souvent être plus heureuses que celles qui sont mariées. Elles vivent aussi plus longtemps.

La recherche montre que les femmes célibataires peuvent avoir des liens sociaux plus importants et faire plus d’activités sociales – ce qui est un marqueur clé du bonheur.

6. Le coût du mariage

Bien que Covid ait pu avoir un impact sur la hausse des prix, il y a depuis longtemps une tendance à la hausse des frais de mariage. Dans une crise du coût de la vie, de nombreux couples pourraient simplement penser qu’un mariage est trop cher et ne figure pas en tête de leur liste de priorités.

7. La monoparentalité

La plupart des femmes disent vouloir être mères seules. Mais elles ont une forte envie biologique d’être parents mais n’ont pas rencontré le bon partenaire ou n’aiment pas l’apparence des relations de leurs amis. Elles choisissent alors de faire cavalier seul.

Il y a aujourd’hui moins de stigmatisation concernant l’utilisation de donneurs de sperme ou le fait d’être une mère célibataire. Et si une femme peut se le permettre – ce qu’elle peut de plus en plus – cela semble être une option. De même, si un couple tombe enceinte mais que l’un ne veut pas avoir l’enfant, l’autre peut choisir de l’élever seule.

8. Les calculs

Lorsqu’une personne se demande si elle veut se marier ou non, elle évalue combien elle va investir émotionnellement et financièrement – et quel retour elle en tirera. Les mariages signifient inévitablement que vous devez faire des compromis sur certaines choses. Vous n’aurez pas la liberté de faire ce que vous voulez. De même, vous pourriez constater que vos finances chutent au fur et à mesure qu’elles entrent dans un pool partagé et que vous n’avez plus de pouvoir sur ce que vous dépensez avec votre argent.

Les gens regardent le retour qu’ils obtiennent sur leur investissement, et si cela ne semble pas suffisant, ils ne se marieront pas. La valeur et les avantages doivent être supérieurs au coût.

9. La fluidité sexuelle

Les jeunes générations sont beaucoup plus susceptibles d’être ouvertes d’esprit que les générations plus âgées. Un nombre croissant de personnes sont homosexuelles ou lesbiennes ou pansexuelles, tout en entretenant une sexualité dite « normale » ou classique.

Si les gens veulent sortir avec des personnes de sexes différents et variés, encore une fois, le mariage est moins susceptible d’être une option, d’autant plus que ce n’est pas partout que le mariage homosexuel est toléré.

Les femmes et les hommes sont libres de faire ce qu’ils veulent – et ils n’ont pas besoin de faire partie d’une institution comme le mariage.

10. Le manque de modèles

Beaucoup des gens en âge de se marier ont grandi sans avoir de parents mariés. De même, les médias ne se concentrent plus sur les couples mariés. Il y a donc de moins en moins de modèles de gens mariés à admirer.

Notis©2023

Par Sidney Usher