Selon l’« Alliance internationale pour une consommation responsable » (AICR), les taux de consommation d’alcool chez les mineurs ont chuté à travers le monde au cours de la dernière décennie.

L’AICR -organisme financé par les géants producteurs d’alcool- a analysé les chiffres officiels (données gouvernementales et rapports  scientifiques publiés entre 2000 et 2015) de 63 pays pour révéler que deux tiers d’entre eux ont connu une baisse depuis 2003.

Au demeurant, ce n’est pas le premier rapport constatant que les jeunes adultes fuient l’alcool, la génération du «millénaire» étant beaucoup plus modérée dans ses habitudes de consommation que les classes plus âgées.

Les chercheurs de l’AICR ont constaté que seuls six pays ont enregistré une augmentation du nombre de jeunes buvant de l’alcool, notamment le Mexique, l’Argentine et la Thaïlande.

Le Danemark compte le plus grand nombre de buveurs mineurs – même s’il a connu une baisse, selon l’analyse. Les taux ont baissé de 76 à 73% entre 2011 et 2015. En Danemark, il n’y a pas d’âge limite pour boire, mais les adolescents ne peuvent pas acheter de bière avant 16 ans.

En comparaison, le taux le plus bas n’ést que de 1% – enregistré pour les filles en Inde, en Indonésie et au Myanmar en 2015/16.

L’Alliance internationale pour une consommation responsable soutient que les enfants ne devraient pas boire ou avoir accès à l’alcool. Henry Ashworth, directeur général de l’IARD, a déclaré: «S’il est positif de constater une tendance à la baisse dans de nombreux pays, force est de constaté qu’il reste encore beaucoup de travail à faire car les enfants et les mineurs ne doivent pas boire d’alcool, ni y avoir accès (…). Il est essentiel que, dans le monde entier, nous continuions à miser sur ces tendances positives à la baisse et à faire en sorte que tout le monde reconnaisse les inconvénients liés à la consommation d’alcool par les mineurs.”

Notis©2019

Par Mary Maz.