L’obésité, la pollution de l’air et le changement climatique constituent une «menace immédiate» pour les enfants des pays riches comme des pays pauvres. L’avenir de chaque enfant dans le monde est donc dors et déjà compromis.

Constat d’échec

Un consistant rapport de l’Organisation mondiale de la santé, rédigé par 40 experts du monde entier, indique qu’aucun des 180 pays analysés ne protège adéquatement la santé de l’enfant.

Les premiers responsables de la mise en danger des enfants sont les grandes entreprises qui utilisent des «pratiques de marketing d’exploitation» pour «pousser les enfants à consommer rapidement des « fast-food » (aliments de préparation rapide), des boissons sucrées, de l’alcool et du tabac».

Les experts s’inquiètent également de la faible adoption de la vaccination par les pays -y compris les plus riches.

La pauvreté infantile généralisée met également les enfants en danger, selon le rapport de l’OMS. Dans certains pays dits riches, comme la Grande Bretagne, diverse sources prédisent des taux de pauvreté des enfants pouvant atteindre 40% d’ici 2022.

“Pour près d’un enfant sur deux, être pauvre au 21ème siècle, de surcroit dans un pays riche, n’est pas seulement une honte, mais une calamité sociale et un désastre économique, a déclaré le Professeur Anthony Costello de l’Université de Londres, par ailleurs co-auteur dudit rapport.

«L’auto-réglementation de l’industrie alimentaire a échoué ! En effet, des études menées en Australie, au Canada, au Mexique, en Nouvelle-Zélande et aux États-Unis – entre autres – ont montré que l’auto-régulation n’a pas entravé la capacité commerciale de faire de la publicité auprès des enfants»

Helen Clark, ancienne Premier ministre de la Nouvelle-Zélande, qui a co-présidé le rapport, a déclaré: « Malgré l’amélioration de la santé des enfants et des adolescents au cours des 20 dernières années, les progrès sont au point mort. Les pays doivent revoir leur approche de la santé des enfants et des adolescents, afin de veiller à ce que non seulement nous prenions soin de nos enfants aujourd’hui, mais que nous protégions le monde dont ils hériteront à l’avenir »

Top 10

LES PAYS PREOCCUPES PAR L’AVENIR DES ENFANTS

1. Norvège

2. République de Corée

3. Pays-Bas

4. France

5. Irlande

6. Danemark

7. Japon

8. Belgique

9. Islande

10. Royaume-Uni

LES PIRES PAYS POUR ÉPANOUISSEMENT DES ENFANTS

1. République centrafricaine

2. Tchad

3. Somalie

4. Niger

5. Mali

6. Guinée

7. Nigéria

8. Soudan du Sud

9. Sierra Leone

10. Afghanistan

À l’échelle mondiale, les experts de l’OMS sont davantage préoccupés par les problèmes environnementaux et l’obésité.

Changement climatique

Chaque enfant dans le monde est désormais confronté aux menaces existentielles du changement climatique et des pressions commerciales.

Les enfants en Norvège, en République de Corée et aux Pays-Bas ont les meilleures chances de survie (longévité) et de bien-être, tandis que les enfants en République centrafricaine, au Tchad, en Somalie, au Niger et au Mali sont confrontés aux pires chances.

Cependant, lorsque les auteurs ont pris en compte les émissions de CO2 par habitant, les principaux pays riches de la planète sont en retard: la Norvège, 156e, la République de Corée 166e et les Pays-Bas 160e. Les États-Unis d’Amérique (USA), l’Australie et l’Arabie saoudite sont parmi les dix pires émetteurs.

Les seuls pays sur la bonne voie pour dépasser les objectifs d’émissions de CO2 par habitant d’ici 2030, tout en obtenant également de bons résultats en matière de mesures d’épanouissement des enfants, sont l’Albanie, l’Arménie, la Grenade, la Jordanie, la Moldavie, le Sri Lanka, la Tunisie, l’Uruguay et le Vietnam.

Epidémie d’Obésité