La compagnie aérienne nationale italienne en faillite, Alitalia, a effectué son dernier vol le 14 octobre 2021, après 74 années d’activité mouvementée. C’est la fin d’une époque.

Une hôtesse de l’air à l’aéroport Fiumicino-Leonardo da Vinci de Rome a remercié les passagers pour leur fidélité avant d’embarquer à midi sur le vol AZ1581 à destination de Cagliari, en Sardaigne.

Le dernier vol Alitalia prévu était le retour de Cagliari, le vol AZ1586, qui devait atterrir le jeudi 14 octobre 2021, à 23 heures.

Le leader syndical Antonio Amoros dénonçant un “plan raté”

Alitalia, compagnie qui avait opéré dans « le rouge » pendant plus d’une décennie, devrait être remplacée par un nouveau transporteur national, ITA, ou Italy Air Transport, qui se lancera le lendemain dans les airs.

La commission exécutive de l’Union européenne a donné son feu vert à une injection de 1,35 milliard d’euros (1,58 milliard de dollars) de fonds publics dans la nouvelle compagnie aérienne, mais l’ITA ne prévoit d’embaucher qu’environ un quart des 10 000 employés estimés d’Alitalia.

Avant cet atterrissage définitif, les travailleurs d’Alitalia ont pendant un mois organisé des grèves et des manifestations pour dénoncer leur traitement et ce qui pour beaucoup n’était que le dernier épisode après des années de crise.

Ils ont mis en doute la viabilité de la nouvelle compagnie aérienne et ont déclaré que sa taille, ses effectifs, ses itinéraires et sa flotte allégés visaient vraisemblablement à la rendre attrayante sur le marché international des entreprises à vendre.

Le leader syndical Antonio Amoroso a déclaré à l’Association de la presse étrangère qu’il s’agissait « d’un plan raté du point de vue industriel qui ne sert pas le pays, ne sert pas la communauté à laquelle une énorme somme d’argent est demandée, qui sérieusement affecte les travailleurs. »

Parmi ses itinéraires, ITA prévoit d’opérer des vols vers New York depuis Milan et Rome, et vers Tokyo, Boston et Miami depuis Rome.

Les destinations européennes au départ de Rome et de l’aéroport de Milan Linate comprendront également Paris, Londres, Amsterdam, Bruxelles, Francfort et Genève.

Notis©2021

Par Mary Maz