Dans le cadre d’une répression contre l’exploitation sexuelle, la police londonienne  a fait des raid sur un certain nombre d’adresses bien fréquentées.

Scotland Yard a confirmé avoir visité 18 adresses dans neuf arrondissements de Londres identifiés comme des hauts lieux de prostitution. Les agents de la police auraient interrogé une cinquantaine de femmes sur les lieux, dont une dizaine auraient été identifiées comme des victimes potentielles de l’esclavage modern. Len effet, les jeunes femmes venaient du Royaume-Uni, du Brésil, de Bulgarie, de Chine, de Grèce, de Hongrie, d’Italie, de Pologne et de Roumanie. Un homme, un ressortissant hongrois de 36 ans, a été arrêté proxénétisme aggravé.