L’autodéification est un exercice à la fois amusant, libérateur et facile. Pas besoin d’être intelligent pour se prendre pour (un) Dieu. En fait, c’est plus facile lorsqu’on n’est pas intelligent. C’est amusant parce que cela procure le sentiment d’être omniscient. C’est libérateur parce qu’on peut enfin ignorer toutes les complications de la vie.

Les étapes

C’est facile de devenir Dieu, car il vous suffit de franchir trois étapes.

1) Ayez une révélation !

“Révélez-vous” une vérité universelle. En d’autres termes, trouvez une formule pour avoir toujours raison. Peu importe que cette révélation soit vraie ou fausse, cela n’a aucune importance. Il suffit de choisir une voie. Elle peut être spirituelle, philosophique ou religieuse.

Les meilleures révélations donnent le sentiment d’être en possession d’une vérité si importante qu’elle devient une source d’obligation morale d’attaquer et de vaincre tous ceux qui ne sont pas d’accord avec vous.

2) Habitez votre révélation !

Habiter une révélation signifie : l’incarner, l’embrasser, l’aimer… pour mieux la promouvoir. L’enjeu est de donner l’impression que cette vérité a été absorbé complètement, tant et si bien que le sujet et l’objet (la révélation) se confondent dans un seul bloc. Soyez « votre révélation incarnée ! »

3) Faites confiance à votre intestin !

Ayant digéré ce « vérité évidente et incontestable », vous êtes maintenant parfait, omniscient et n’avez plus rien d’autre à apprendre. Vous n’avez même pas à consulter la révélation elle-même puisque vous l’incarnez déjà !

Désormais quiconque qui vous attaque pour ce que vous faites et dites s’attaque à la révélation sacrée que vous incarnez. C’est donc votre devoir moral de les attaquer et de les vaincre à votre tour. Plus le défi est grand, plus votre attaque sera vicieuse. Vous êtes en croisade parce que vous avez vu la lumière !

La formule

Maintenant que vous êtes une divinité, voici tout ce qu’il y a lieu de faire pour (con)vaincre tous ceux qui ne sont pas de votre côté. C’est la formule très facile de l’autodéification : « Dites et faites n’importe quoi ! » Après tout, vous êtes Dieu.

Tout ce que vous faites à partir de maintenant c’est pour « une bonne cause ». Vous n’avez même pas besoin de vous poser des questions sur la nature exacte de cette « cause ». Il peut arriver que votre vieille “conscience” vienne vous hanter, mais ce n’est plus le moment de revenir en arrière. Maintenant que vous êtes complètement absorbé par la révélation, il faut rejeter toute discussion sur les raisons pour lesquelles vous agissez. Dites-vous que vous avez raison et que ceux qui sont en désaccord avec vous sont des imbéciles. Donc, la « bonne conscience » est l’ennemi de l’autodéification.

Soyez le juge suprême et définitif qui décide qui a raison ou tort et quel que soit le sujet du débat : Après tout, vous êtes Dieu et il n’y a pas d’autre Dieu plus élevé que vous. Et si vous choisissez une révélation divine, sachez que vous n’avez pas à vous soucier de celui qui vous jugera. Vous l’avez vaincu. Il est de votre côté dans tous les débats, alors soyez sa voix! Vous êtes le juge qui dit qui a raison et qui a tort. Devinez qui a toujours raison ? eh bien, c’est Vous !