Avec plus de deux millions de décès par an liés à la pollution, l’Inde occupe la première place des pays-pollueurs-tueurs. Après l’Inde, la Chine et le Nigéria occupent respectivement la deuxième et troisième place du podium des plus gros pollueurs. Cependant, le Tchad, la République centrafricaine et la Corée du Nord enregistrent les taux de décès par habitant les plus élevés.

Dans son rapport sur l’impacte mondial de la pollution, l’«Alliance mondiale pour la santé et la pollution » (AMSP) révèle que la pollution est la principale cause environnementale de décès prématurés sur la planète, causant 15% de tous les décès – soit quelque 8,3 millions de personnes.

Parmi les 10 pays ayant enregistré le plus de décès par pollution en 2017, dernière année au titre de laquelle des données sont disponibles, figuraient les nations les plus peuplées et les plus riches du monde, ainsi que pays les plus pauvres.

L’Inde et la Chine auraient enregistré un nombre record de décès par pollution, avec environ 2,3 millions et 1,8 million respectivement, suivies par le Nigéria, l’Indonésie et le Pakistan.

 «Le rapport nous rappelle à tous que la pollution est une crise mondiale», a déclaré le représentant légal de l’AMSP. «Peu importe où vous vivez. La pollution vous trouvera, ” a-t-il ajouté.

Les taux de mortalité liés à la pollution sont les plus élevés dans certains des pays les plus pauvres du monde, où un mauvais assainissement de l’eau et un air intérieur contaminé sont des tueurs massifs.

Le Tchad, la République centrafricaine et la Corée du Nord ont enregistré le nombre de décès le plus élevé pour 100 000 personnes (287, 251 et 202 respectivement), l’Inde entrant dans la liste par habitant au 10e rang avec 174 décès.

“L’Inde a connu une augmentation de la pollution industrielle et automobile due à la croissance urbaine, tandis que les mauvaises conditions sanitaires et l’air intérieur contaminé persistent dans les communautés à faible revenu”, indique le rapport.

À l’autre extrémité de l’échelle, cinq nations de la péninsule arabique se classent parmi les 10 pays du monde ayant les taux de mortalité par pollution les plus faibles.

Tirant ses données de l’Institute of Health Metrics Evaluation, fondée par la Fondation Bill et Melinda Gates, le rapport indique également que la pollution de l’air ambiant est responsable de 40% de tous les décès liés à la pollution en Chine, Inde et au Pakistan (1,2 million, 1,2 million et 130 000 respectivement).

Le nombre de décès dans le monde liés à la pollution dépasse tout juste ceux dus au tabagisme, qui s’élève à environ 9 millions, mais éclipse considérablement les décès dus à l’alcool et aux drogues, aux régimes alimentaires riches en sodium, au VIH, au paludisme, à la tuberculose et à la guerre.

Notis©2019

Par Sidney Usher