Le 26 juillet 2022, l’ancien président de la république du Burkina Faso, Blaise Compaoré, a présenté ses excuses à la famille de Thomas Sankara, son charismatique prédécesseur qui a été abattu lors d’un coup d’État en 1987.

En avril 2022, M. Compaoré a été condamné par contumace à la prison à vie pour son rôle dans ce crapuleux et lâche assassinat. Avant cette « repentance », il avait constamment décrit la mort de Thomas Sankara comme « un incident ayant débouché sur un accident ».

Les « messagers » de Monsieur Blaise Compaoré à Ouagadougou (Burkina faso, ex heute volta))

M. Compaoré vit en exil en Côte d’Ivoire, le pays voisin où il a de solides attaches et soutiens officiels, depuis 2014, date à laquelle il a été évincé suite à un soulèvement populaire, après 27 ans sans partage au pouvoir.

« Je demande au peuple burkinabé de me pardonner tous les actes que j’ai commis durant mon mandat, notamment envers la famille de mon frère et ami Thomas Isidore Noël Sankara », a déclaré M. Compaoré dans un communiqué.

« Je prends mes responsabilités et déplore, du fond de mon cœur, toutes les souffrances et les drames vécus par toutes les victimes lors de mes mandats à la tête du pays et demande pardon à leurs familles. J’espère que nous pourrons désormais avancer pour reconstruire notre destin commun sur la terre de nos ancêtres ».

Le message a été remis au dirigeant militaire Paul-Henri Sandaogo Damiba, qui a pris le pouvoir, lui aussi, suite à un coup d’État en janvier 2022, par une délégation ivoirienne accompagnée de la fille de l’ancien dictateur.

Plus tôt ce mois-ci, le lieutenant-colonel Damiba a invité M. Compaoré au Burkina Faso pour assister à un sommet de réconciliation des anciens présidents.

Ce message, dans lequel M. Compaoré a également déploré les attentats terroristes auxquels le pays est régulièrement confronté tout en appelant les Burkinabès à s’unir pour mettre fin à leurs querelles, est clairement le fruit de ces efforts de réconciliation.

Thomas Sankara

Sankara, connu par certains comme « le Che Guevara de l’Afrique », reste un héros pour beaucoup à travers l’Afrique en raison de sa position anti-impérialiste et de son style de vie humble et austère.

Le révolutionnaire marxiste qui a pris le pouvoir à l’âge de 33 ans a, en effet, fait campagne contre la corruption, les inégalités, le réchauffement climatique et a consenti d’énormes augmentations des budgets d’l’éducation, la santé la protection de l’environnement.

Notis©2022

Par Sidney Usher

Crédits photos