L’idée de compromettre n’enchante pas tout le monde, car « personne ne sort gagnant ». Pourtant, par essence, le compromis n’est pas un accord perdant-perdant, s’il est fait correctement. C’est qu’avant d’envisager de faire un compromis, il y a des éléments essentiels qu’il faut savoir.

Un travail d’équipe.

Avant l’engagement, vous pourriez avoir été habitués à prendre des décisions unilatérales. Après le contrat de mariage -ou d’autres actes entraînant une longue relation-, les choses peuvent radicalement changer, et vous et votre conjoint ou partenaire devriez mettre votre nouvelle relation au-dessus de vos préférences personnelles.

Plutôt que de penser aux inconvénients, vaut mieux considérer les avantages de cette nouvelle situation. Il faut intégrer l’idée qu’une solution trouvée à deux est mieux qu’une solution solitaire.

Un esprit d’ouverture.

Vous n’êtes pas d’accord avec tout ce que l’autre dit ou croit, mais il faut avoir l’honnêteté d’envisager ce que vous feriez si vous étiez à sa place. Si vous vous essayez avec les bras croisés en secouant la tête alors que votre partenaire tente de parler d’un problème avec votre relation n’ira nulle part.

Un sacrifice de soi.

Personne n’aimerait vivre avec quelqu’un qui estime qu’il a toujours raison. Il est souhaitable que les deux partenaires soient dans une disposition d’abnégation relative et réciproque. “Il y a des moments où j’acquiesce mon mari pour lui faire plaisir, mais parfois, il se plie à mes exigences alors que ses arguments sont bien fondés », a dit une internaute sur un forum. Le mariage exige de chaque partie un don de soi. On ne donne plus qu’on ne prend», a-t-elle ajouté.

dialoguesourd

Une fois ces connaissances sur le compromis acquises, il convient de passer à l’acte :

Le ton de la discussion

Le ton sur lequel une discussion commence est souvent celui dans lequel elle se termine. Plus précisément, si vous commencez avec des mots durs, les chances de parvenir à un compromis pacifique sont minces.

Suivez les conseils de la Bible: “Revêtez-vous de compassion, de bonté, d’humilité, de douceur et de patience “(Colossiens 3:12). Ces qualités aident à éviter les disputes et blessures inutiles.

La recherche de points communs.

Les tentatives de compromis dégénèrent souvent en discussions enflammées, lorsque que les parties campent sur leur position et les points divergents. Pour éviter ce langage de sourd, il faut repérer les points d’accord.

Pour trouver un terrain d’entente, essayer ceci: 1) Chacun fait une liste à deux colonnes. 2) Dans la première colonne, noter les aspects de la question qui vous tiennent le plus à cœur. 3) Dans la deuxième colonne, inscrire la liste des aspects sur lesquels il est possible de compromettre. 4) Discuter des deux listes ensemble.

Notis©2016