Une nouvelle étude confirme que la manière dont une femme choisit de s’habiller peut avoir un effet d’entraînement sur sa carrière. Plus précisément, les personnes portant des jupes «sexy» et des décolletés ont plus de chance d’être promues.

En revanche, les femmes diplômées qui portent de tels vêtements sont considérées comme moins compétentes et plus paresseuses que celles qui portent des costumes «professionnels».

Les chercheurs en ont déduit que les femmes sont toujours jugées injustement par leur apparence. Or les apparences sont souvent trompeuses.

Dans le sondage, 24 femmes ont été invitées à s’habiller pour leur cérémonie de remise des diplômes dans une tenue élégante ou sexy. Leurs images ont ensuite été montrées à plus de 500 personnes qui – y compris d’autres étudiantes, professeurs et autres adultes de sexe féminin – ont été invitées à estimer le niveau auquel elles jugeaient chacune d’elles, sur leur compétence et leur habileté.

Ceux qui portaient une veste et un pantalon ou une jupe longue étaient perçus comme ayant obtenu une note plus élevée que celles qui portaient des robes courtes ou des jupes, des hauts décolletés et des talons hauts .

Les étudiantes ont affirmé également que le port de vêtements provocants compromettrait leurs chances de carrière. Mais d’autres adultes du panel, y compris des professeurs, ont déclaré que celles qui portaient des vêtements « plus sexy » seraient les plus susceptibles d’être embauchées ou promuesdans le monde professionnel.

Fabio Fasoli, Maitre de conférence en psychologie sociale à l’Université de Surrey (Angleterre), a a fait le commentaire suivant: «On pense souvent que la façon dont nous nous habillons est le reflet de notre personnalité. Mais cela pourrait ne pas être le cas pour les femmes, étant donné qu’elles sont constamment surveillées, et que des conclusions non fondées sont tirées à leur sujet, relativement, notamment, à leur intelligence et leurs capacités professionnelles.”

Notis©2019

Par Mary Mazur