La pandémie de coronavirus menace l’existence de plusieurs millions d’emplois dans les secteurs du voyage et du tourisme, selon l’organisme régulateur du secteur.

Menace réelle

Le « World Travel and Tourism Council » (WTTC) a indiqué que plus de 50 millions d’emplois pourraient être perdus à cause de la pandémie du covid-19.
Son directeur général, Gloria Guevara, a déclaré que l’épidémie “présente une menace importante pour l’industrie touristique mondiale”.
Cette information fait suite à l’annulation des milliers de vols internationaux et la décision de certaines compagnies d’assurance de suspendre la couverture des nouveaux  voyages.

Les chiffres du WTTC suggèrent que le secteur du voyage pourrait diminuer jusqu’à 25% en 2020. Ce qui signifie une récession économique mondiale.

L’organisme régulateur du tourisme international appelle les gouvernements à prendre plusieurs mesures pour protéger l’industrie du voyage international, notamment:
*Supprimer ou simplifier les visas dans la mesure du possible, ainsi que réduire les coûts ;
*Abattre les «barrières inutiles» dans les ports et les aéroports ;
*Réduire les taxes de voyage telles que les droits des passagers aériens ;
*Augmentez les budgets pour la promotion des destinations de voyage.

L’industrie du tourisme a été massivement affectée par la propagation du coronavirus codiv19, car de nombreux pays ont introduit des restrictions de voyage afin de contenir sa propagation.

L’entreprise de croisière Princess Cruises a suspendu toutes ses opérations pendant 60 jours. Une de ses croisières a été maintenue aux larges de San Francisco pendant cinq jours après que 21 passagers aient été testés positifs.

Vague d’annulation

British Airways, EasyJet et Norwegian Air ont également tous annulé des vols, en réponse à l’épidémie rapidement devenue une pandémie. Korean Air a même averti que le coronavirus pourrait menacer sa survie.

Le nombre de passagers des compagnies aériennes chinoises a chuté de 84,5% au titre du mois de février 2020, soulignant l’énorme impact économique sur le pays d’origine du virus. L’organisme régulateur du ciel aérien chinois a déclaré que la baisse des activités aéroportuaires aurait provoqué une baisse des revenus de 21 milliards de yuans (soit 2,82 milliards de dollar).

Les experts de l’industrie du voyage ont exprimé leur inquiétude quant au fait que les touristes chinois restent chez eux. Les touristes chinois dépensent en Europe deux à trois fois plus que les autres touristes.

Vu la vague de déprogrammation d’événements de grande envergure ainsi que la réduction drastique du nombre de vols à travers le monde, la récession  de l’industrie touristique, voire  de l’économie mondiale semble inéluctable.

Notis©2020

Par Sidney Usher