La collaboration n’est pas gagnée d’avance, surtout dans le milieu du travail. C’est souvent difficile parce que  vous n’avez pas le pouvoir de choisir celles et ceux avec qui vous allez travailler.

Mais vous n’avez pas à «aimer» vos collègues pour travailler efficacement. Cela peut paraître moins amusant, au premier abord bien sûr, mais «aimer» vos collègues est vraiment un bonus de carrière. C’est un processus qui se travaille.

Travaillez intérieurement

La première étape est à la fois l’acceptation et la réflexion. Rappelez-vous: vous ne vous entendrez pas avec tout le monde, mais chaque interaction avec les autres est une opportunité. Vous pouvez et devriez apprendre quelque chose avec toutes les personnes que vous rencontrez, surtout dans le cadre du travail. Faire le premier pas, ouvrir cette nouvelle porte est une responsabilité qui vous incombe, même si la relation n’est pas facile. Examinez honnêtement la cause de la tension qui prévaut. Il se peut que votre réaction à la nouvelle situation soit au cœur du problème.

Il faut un travail intérieur pour comprendre le point de vue de l’autre personne. Peu de gens se lèvent le matin avec l’objectif de vous rendre la vie misérable. Prenez le temps de réfléchir délibérément au point de vue de l’autre personne, surtout si cette personne est essentielle à votre réussite.

Demandez-vous: Pourquoi cette personne agit-elle de cette façon? Qu’est-ce qui pourrait la motiver? Comment me voit-elle? Que pourraient-elle vouloir et avoir besoin de moi? …

Évitez la critique

Pour mieux travailler ensemble, il est important de passer d’une position concurrentielle à une position collaborative. Une tactique consiste à «donner» le problème à l’autre personne. Plutôt que d’essayer de travailler avec ou autour de l’autre personne, engagez-la directement.

Demandez à votre collègue, discrètement : «Je ne me sens pas comme si nous travaillions ensemble aussi efficacement que possible. Qu’est-ce que tu penses? Avez-vous des idées sur la manière dont nous pouvons mieux travailler ensemble? »

Posez des questions.

Dans les situations de tension, l’on se laisse aller à «raconter» des futilités. On devient beaucoup trop assertifs, ce qui aggrave généralement la situation.

Au lieu de bavardages déraisonnables, essayez de poser des questions – idéalement des questions ouvertes destinées à créer une conversation. Mettez de côté votre propre égo, posez les bonnes questions et ayez la patience d’écouter vraiment les réponses de votre interlocuteur.

Demandez de l’aide.

Demander de l’aide peut relancer une relation difficile, car elle montre que vous valorisez l’intelligence et l’expérience des autres.

Au cours d’un déjeuner ou d’une pose, vous pourriez vous adresser à votre collègue dans ces termes: «Vous êtes ici depuis plus longtemps que moi. Je sens que je commence à comprendre, mais j’aimerais votre aide. » Vous pourriez ensuite poser des questions telles que:« Que devrais-je faire plus ou moins? Est-ce que je manque de quelque chose ou je ne parviens pas à me connecter à vous ou quelqu’un d’autre suffisamment? Comment avez-vous fait pour vous intégrer rapidement ? Bien que vous ne soyez pas nécessairement amis et ne passiez pas beaucoup de temps ensemble à l’extérieur du bureau, vous pourriez devenir de bien meilleurs collègues et vous appréciez réciproquement plus que jamais.

Notis©2020 par Mary Maz