De sa maison et de sa vie passée, il n’a rien emporté. La seule chose qu’il regrette, «c’est le temps. Pendant vingt ans j’ai senti que je menais une vie qui ne me convenait pas». Il ne veut rien changer à son nouveau bonheur : «Les possessions matérielles ne représentent rien. Je suis plus heureux aujourd’hui, parce que je vis enfin comme j’aurais toujours dû vivre.»

Après avoir fondé l’organisation à but non lucratif MyMicroCredit qui vise à réduire la pauvreté en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Karl Rabeder a fait don de la totalité de sa fortune de plus de 4 millions de dollars (propriétés, voiture, sociétés etc.) à des œuvres de charité qu’il a créées en Amérique Latine.

Notis©2012
Sources :
*Spiegel
* The Daily Telegraph
* MyMicroCredit.org
Credit photo Karl Rabeder