La planification financière ou budgétisation peut paraître rébarbative, voire, écrasante. De plus tout le monde n’a pas les moyens de s’offrir les services d’un spécialiste. Et encore il n’est pas sûr que ce « spécialiste », es finance, soit pourvu d’une compétence digne de confiance. Donc il peut sembler encore plus stressant de demander de l’aide.

Heureusement,  il existe plusieurs applications susceptibles d’aider n’importe qui à maîtriser -un temps soit peu- les flux et reflux de son porte-monnaie. Nous avons compilé les cinq applications grâce auxquelles la budgétisation sera pour vous un jeu et non une contrainte:

Mint

Peut-être le plus connu, Mint permet aux utilisateurs de créer des budgets, de suivre leurs factures et de recevoir un pointage de crédit gratuit. La fonction de budgétisation où Mint brille le plus, c’est lorsqu’il vous demande de relier vos comptes de banque, de prêt et de carte de crédit, puis utilise les informations de ces comptes pour vous suggérer des budgets en fonction de vos dépenses, en les classant dans des catégories telles que «Divertissement», «Restauration» et «Shopping». Grace à cette fonction, vous pourriez voir combien vous pouvez économiser en réduisant vos dépenses dans une catégorie spécifique.

Mint a annoncé une actualisation de l’application avec des «MintSights» basés sur les données. Encore une fois, en utilisant vos informations financières réelles, MintSights fourni des recommandations personnalisées, allant du premier budget à la consolidation de la dette en passant par la croissance de vos investissements.

Contrairement à d’autres applications, Mint est libre d’utilisation. De fait, l’application s’auto rémunère  en suggérant des offres à ses utilisateurs, telles que de nouvelles cartes de crédit ou d’autres applications d’investissement. C’est l’application idéale pour les débutant en finance personnelle.

YNAB

Appelé judicieusement “Vous avez besoin d’un budget”, le service demande aux utilisateurs de “faire travailler son argent.” Tout d’abord, il est demandé aux utilisateurs de définir un objectif budgétaire, tel que des vacances ou des dépenses d’éducation.

Ensuite, ils doivent financer leur objectif en le liant à un compte personnel (chèque, épargne, espèces, carte de crédit ou marge de crédit). Si vous choisissez de lier votre compte, votre solde sera automatiquement importé dans le gestionnaire de la dette de YNAB.

Enfin, il est demandé aux utilisateurs de créer des catégories (pensez «dîner au restaurant», «épicerie» ou «transport») et d’attribuer une certaine somme d’argent à chacune d’elles afin qu’elles ne dépensent pas trop (et économisent pour la facture de vacances ou de scolarité). Le service de YNAB affirme que cette fonction permet aux nouveaux « budgétiseurs » d’économiser jusqu’à cinquante pour cent du montant de la facture. Mais, seul inconvénient de YNAB : après un essai gratuit de 34 jours, YNAB facture 6,99 $ par mois, facturé annuellement à 83,99 $.

Albert

S’il existe une application qui simplifie la budgétisation, c’est bien « Albert ».

Après avoir connecté vos comptes financiers à l’application, Albert analyse votre revenu, vos dépenses, votre budget et votre santé financière globale. Il utilise des algorithmes pour décider combien vous pouvez économiser en toute sécurité chaque mois, puis transfère automatiquement cet argent dans sa fonction « Epargne ». Ces transferts ont lieu deux ou trois fois par semaine et varient entre 5 et 30 dollars par transfert. Les fonds détenus dans votre compte d’épargne intitulé « Albert Savings » sont gérés selon les dispositions de la banque centrale.

Si vous préférez avoir une approche plus concrète de vos économies, vous pouvez demander à Albert de mettre de côté un montant spécifique chaque semaine. Ces fonds peuvent être retirés à tout moment sans frais. Albert Genius, un service premium payant, est une nouveauté. (Albert demande aux utilisateurs de payer ce qu’ils pensent être juste pour Genius, mais suggère un montant minimum par mois). Le service permet aux utilisateurs d’envoyer des SMS à tout moment aux experts en finance recrutés par Albert. Vous pourriez par exemple leur poser les questions suivantes : “Devrais-je acheter ou louer une voiture?” ou “Quel est le déménageur le moins cher de la ville?”

Albert paie également aux utilisateurs une petite récompense pour avoir économisé de l’argent. L’application verse un bonus de 1 USD pour chaque économie de 100 USD sur les abonnés Albert Genius au cours d’une année, et un bonus de 25 cents pour chaque 100 USD d’achat de clients non-Albert Genius.

Marcus

Marcus offre un large éventail de fonctionnalités qui profiteront aux budgets et aux épargnants. Semblable aux autres applications, Marcus oblige les utilisateurs à associer leurs comptes financiers (épargne, cartes de crédit, investissements ou prêts). L’application crée immédiatement un graphique à secteurs affichant vos finances et indiquant le moment et le secteur où vous dépensez trop.

L’application identifie ensuite vos dépenses récurrentes, telles que les comptes Netflix ou les abonnements à un gymnase, et suivra les augmentations ou les réductions de prix. L’atout majeur est que cela permet d’annuler les comptes non désirés qui pèsent sur le portefeuille des utilisateurs.

Comme Albert, Marcus Savings permet également aux utilisateurs de transférer et d’économiser de l’argent sur un compte assuré sans intérêt l’institution financière publique.

Marcus propose des prêts personnels sans frais et à taux fixe ainsi que des comptes d’épargne à haut rendement, selon la localisation de l’utilisateur.