Après une vie acharnée vous avez terminé vos études et vous vous dirigez vers le monde professionnel. C’est une réalisation capitale, et vous devriez vous sentir très fier de tant de sacrifice enduré. Malheureusement, il y a certaines choses que vous n’ayez pas encore apprises.

De fait, le système éducatif, scolaire et universitaire n’apprend pas grand-chose en matière de gestion financière. Par conséquent ce bagage ne permet certainement pas aux gens de prendre des décisions judicieuses concernant la constitution de leur patrimoine. Pourtant, nous méritons tous de conserver et croitre autant que possible l’argent durement gagné.

Avant de recevoir votre premier chèque de paie (et de remarquer que tous les impôts sont retenus), voici quelques idées simples qui vous permettrons de naviguer en connaissance de cause dans la jungle de la fiscalité et éviter ainsi les accueilles de la vie professionnelle.

1. Comprendre les impôts.

La plupart des gens comprennent mal la législation fiscale. Ils y voient une litanie douloureuse de moyens par lesquels le gouvernement cherche à nous détrousser – des pièges cachés pour accrocher une plus grande partie de nos revenus.

En fait, la loi fiscale est assez simple. Elle établit un cadre pour déterminer quel type de nos revenus (salaires, rentes, pensions, locations…)  est imposé et à quel taux. Donc contrairement à l’opinion populaire, le cadre est tout à fait juste. Deux personnes qui font exactement la même chose, exactement de la même manière, paieront le même montant d’impôt.

La loi fiscale ne devient complexe que lorsqu’il s’agit de toutes les façons dont vous ne pouvez pas payer d’impôts. Le gouvernement veut des recettes fiscales, mais il veut aussi que les entreprises et les particuliers fassent des choses qui aident la société dans son ensemble, comme, notamment : Créer des emplois ; Construire des logements ; Investir dans de nouvelles sources d’énergie ; Développer de nouvelles technologies.

Le gouvernement offre des incitations fiscales pour atteindre ces objectifs – en abandonnant certaines recettes fiscales en échange des entreprises et des personnes qui assument ces tâches. Ces incitations constituent l’essentiel de la législation fiscale, ce qui en fait le guide ultime sur la façon de réduire vos impôts.

2. Démarrer une entreprise.

Le gouvernement sait que les petites entreprises sont le moteur de l’économie, c’est pourquoi il offre de nombreux incitatifs fiscaux pour encourager les investissements des entreprises. Cela signifie qu’en tant que propriétaire d’entreprise, vous pourrez probablement conserver une plus grande partie de l’argent que vous gagnez. Lorsque vous conservez une plus grande partie de ce que vous gagnez, vous avez tendance à vous constituer un patrimoine beaucoup plus rapidement.

Vous n’êtes pas obligé de vous lancer tout de suite en tant qu’entrepreneur. Mais au début de votre carrière, cherchez des occasions de créer une petite entreprise. Vous pourriez commencer une activité secondaire parallèlement à votre travail quotidien. Vous pourriez investir dans l’immobilier. Vous pourriez également acheter une entreprise établie qui a déjà une équipe pour gérer les opérations courantes.

Bref, avoir votre propre entreprise est un excellent moyen de créer un flux de revenus supplémentaire. Fiscalement, cela ouvre droit, notamment à: des crédits d’impôt, tels que le crédit d’impôt pour la rétention des employés et le crédit d’impôt pour opportunités de travail ; des déductions fiscales, telles que les charges liées à votre bureau à domicile, vos voyages d’affaires, vos assurances, etc. ; des taux d’imposition moins élevés sur les revenus de placement que sur les revenus salariaux

Bien sûr, posséder une entreprise n’est pas le seul type d’investissement privilégié par les gouvernements. Prenez le temps de vous renseigner sur les stratégies d’investissement fiscalement avantageuses qui fonctionnent dans le monde entier et créent une situation gagnant-gagnant pour les investisseurs et pour la société.

Comprendre à la fois comment et pourquoi ces stratégies fonctionnent vous aidera à concevoir votre avenir financier.

3. Avoir une bonne équipe

Ne basez pas votre stratégie patrimoniale et fiscale uniquement sur les conseils que vous recevez de quelqu’un qui se tient devant une voiture de luxe sur YouTube ou TikTok. Quand votre voiture est en panne, c’est un mécanicien que vous allez. Quand vous avez mal aux dents, c’est un dentiste. Donc, si vous avez besoin de conseils patrimoniaux ou fiscaux, adressez-vous à un expert.

Recherchez un professionnel de la finance qui utilise une stratégie éprouvée pour obtenir des résultats. Vous n’avez pas besoin de trouver le conseiller le plus intelligent ; vous devriez travailler avec quelqu’un qui utilise le meilleur système pour produire de manière fiable les meilleurs résultats.

4. Gardez la passion.

Vos stratégies patrimoniales et fiscales sont là pour une raison : vous aider à mener la vie que vous désirez. Ne perdez pas de vue cet objectif.

C’est l’un des moments les plus excitants de toute l’histoire de l’humanité pour passer à la prochaine étape de votre carrière. Jamais auparavant les individus n’avaient eu un accès aussi facile aux connaissances et à la technologie à portée de main. Les possibilités sont infinies.

Au début, restez ouvert d’esprit et curieux. N’ayez pas peur de penser différemment et d’essayer de nouvelles choses. Vous réaliserez de grandes choses.

Les informations fournies ici ne sont pas des conseils d’investissement, fiscaux ou financiers. Vous devriez consulter un professionnel agréé pour obtenir des conseils concernant votre situation spécifique.

Notis©2022

Par Sidney Usher