La tenue du volant peut en révéler beaucoup sur les habitudes, le caractère, le statut social et finalement personnalité du conducteur, selon psychothérapeute Lohani Noor.

Il livre, ci-après, ce que révèlent les types de position du volant les plus courants.

Le perfectionniste (mains à la position ’10 / 10 ‘)

C’est ainsi que votre moniteur de conduite vous a appris à tenir le volant, et pour le perfectionniste, il est important de respecter les règles. Le perfectionniste porte une grande attention aux détails et sa devise est: «Si quelque chose vaut la peine d’être fait, cela vaut la peine de bien le faire ». Cette approche mène souvent à une bonne vie et un travail décent, ainsi que de l’inspiration pour celles et ceux qui sont en mal de concentration. Le minimaliste (main droite en bas à droite du volant)

Pas de chichi, pas de fioritures, stable au fur et à mesure – c’est le mantra minimaliste simple. L’excès ne fait pas partie du vocabulaire d’un tel conducteur parce qu’il aime garder la vie aussi basique que possible.

Le « minimaliste » n’a pas besoin de dizaines d’amis, qui se compte d’une seule main – ce qui pourrait expliquer pourquoi il est si naturel pour lui de diriger la voiture d’une seule main.

Le Boss (deux mains robustes de chaque côté du volant)

La prise en charge de la situation lui vient naturellement. Le « Boss » a des qualités de leadership inhérentes et la décision est son deuxième prénom. La confiance en ses capacités lui vaut une grande confiance et les autres se tournent souvent vers lui pour obtenir des conseils. Pour ce type de conducteur, trouver le bon partenaire amoureux peut prendre un peu plus de temps, mais cela en vaudra la peine.

L’accompagnateur (paumes des mains en bas / doigts jointes sur la roue)

Ce conducteur soutien sincèrement ses amis et sa famille ; il est très fier lorsqu’ils réussissent. Son soutien est enthousiaste et est un excellent auditeur, ce qui signifie qu’il est le premier port d’escale pour quiconque a besoin de conseils. Contrairement au « Boss », « L’accompagnateur » est heureux que les autres prennent les devants et profitent de la vie avec une attitude positive.

Le Cool (une main en haut du volant)

C’est un type cool, décontracté, et, à une main, il exprime une philosophie détendue et décontractée. En termes simples, il ne prend pas la vie au sérieux. Même dans les moments difficiles, comme une pandémie, il n’est pas stressé et projette plutôt un air de confiance et d’ambiance décontractée. Il semble dire : « Pourquoi s’embêter à deux mains quand on fait le travail gentiment et facilement? »

L’Aventurier (une main au milieu du volant)

Il vie la vie sur le bord, et conduira sur le bord quelque soient les circonstances. C’est un preneur de risque de bout en bout, la recherche de sensations fortes est sa mission dans la vie. Il n’a pas peur de porter son cœur sur sa manche et de manifester son amour. Il vie pleinement sa vie et ses amis l’en félicitent.

Le diplomate (deux mains au milieu du volant)

Il y a de fortes chances que ce type de chauffeur cède le passage parce qu’il est attentionné et peut voir la situation dans son ensemble. Les arguments et les conflits sont des choses dont il s’éloigne volontiers. En conséquence, si jamais il élève la voix, ses proches savent qu’ils doivent prendre cette colère au sérieux. C’est le résolveur de problèmes et le médiateur, en cas de différends entre les autres.

Le nerveux (tenant fermement le volant avec les deux mains)

Si vous vous accrochez au volant pour la vie, il est assez évident que vous vous sentez anxieux la plupart du temps. Mais ce n’est pas mal du tout car cela signifie que vous êtes extrêmement minutieux et que vous vérifiez votre travail pour vous assurer qu’il est correct. Les gens qui vous connaissent savent à quel point vous êtes un bon ami.

Le bulldozer (paume au centre du volant, prêt à faire sauter le klaxon)

Ce type de conducteur semble très occupé, autoritaire et n’a pas le temps de s(occuper des gens qui se mettent en travers de son chemin. Il n’est du genre à prendre le temps de résoudre les problèmes, le « bulldozer » préfère simplement aller de l’avant et gérer les retombées plus tard. Certains admirent son audace et sa volonté de réussir en sachant qu’ils peuvent compter sur lui pour faire le travail. Le bulldozer a des ambitions et fera tout pour empêcher les autres de les atteindre.

Conclusion

Le code de la route stipule de « conduire les deux mains sur le volant lorsque cela est possible » – cela aide à garder le contrôle total du véhicule à tout moment. Celles et ceux qui appartiennent aux catégories « Cool »  et « Aventuriers » devraient envisager de changer leurs poignées sur le volant pour s’aligner sur cette disposition essentielle du Code de la Route.

Notis©2021

Par Sidney Usher