Les musiciens surfent actuellement sur une vague de regain d’intérêt pour le vinyle. 17 millions de disques vinyles auraient été vendus aux États-Unis en 2015, soit une hausse de 28% comparativement à l’année précédente.

vinyl02Les artistes en Amérique ont gagné 295 millions € de revenus provenant des redevances sur les enregistrements, selon les chiffres publié par le Recording Industry Association of America, la principale association des maisons de disque américaines. La musique gratuite en streaming, via le web à travers des sites comme YouTube et Spotify, a, elle, engendré seulement 273.4 millions d’euros sur la même période.

Le disque le plus vendu est «25» d’Adele avec plus de 116.000 exemplaires, suivie par Taylor Swift ‘1989’, avec 74.000 exemplaires. Parmi les autres enregistrements classés dans le top 10 on trouve le ‘Dark Side of the Moon’ de  Pink Floyd  et ‘Abbey Road ‘ des The Beatles.

Les musiciens sont payés à 0,005 £ par chanson écoutée en streaming. Ce qui signifie qu’ils doivent recueillir des millions d’écoutes par ce canal  pour gagner leur vie normalement. Parmi les musiciens qui profiter le plus des recettes du streaming on a le chanteur du groupe Radiohead, Thom Yorke, et Taylor Swift.

Cependant, tous les services de streaming ne prêchent pas dans le désert.  En effet, les services d’abonnements payants, tels qu’Apple et Tidal, ont augmenté leur part de revenus de 40% en une année, soit 10,8 millions d’abonnés. RIAA a dit que son résultat a augmenté de 52%, avec un chiffre d’affaires avoisinant 852 millions d’euros. Enfin,  Spotify se targue d’avoir versé plus de 1,56 milliards € de redevances aux musiciens depuis son lancement 2008, rejetant en bloc  les accusations d’enrichissement indu sur le dos des artistes.

Notis©2016