La distance spatiale est un facteur majeur dans la détermination de la conduite des employés. C’est la principale conclusion d’une étude réalisée par des scientifiques d’une haute école de commerce de Rotterdam (Pays-Bas). L’équipe de scientifiques, dirigée par Gijs van Houwelingen, a organisé des simulations expérimentales pour tester la relation entre l’espace matériel et la conduite des gens dans les bureaux.

Le mimétisme

Toutes les expériences ont révélé que les employés traitent souvent leurs collègues de façon injuste et contraire à l’éthique quand ils sont physiquement proches de leurs patrons. La distance physique est donc un facteur clé pour déterminer si oui ou non le mauvais comportement des patrons peut se propager à leurs employés.

Quand un employé est trop proche de son patron, il est systématiquement porté à s’identifier à lui et copier son comportement. Par conséquent, les supérieurs hiérarchiques qui se comportent de façon injuste ou contraire à l’éthique poussent – volontairement ou inconsciemment- les employés à faire de même.

Le mimétisme est, du reste, la réaction des gens qui ressentent le besoin d’appartenir à un groupe social supposé supérieur.

Cependant, si la distance spatiale s’avère être un facteur important, les chercheurs suggèrent qu’il existerait d’autres facteurs déterminant le comportement d’un employé.

L’aménagement 

L’étude recommande un équilibre en milieu de travail, garantissant aux employés un espace physique suffisant avec leur patron pour une collaboration franche et une solide relation au sein de l’entreprise.

space02

«Avec la distance, vous vous détacher de ce qui se passe autour de vous. Ainsi, vous pouvez être dans les meilleures conditions pour évaluer non seulement le comportement des autres, mais aussi vos propres mérites », a dit van Houwelingen.

Notis©2015