David Tang comptait des célébrités parmi ses amis, notamment, Kate Moss, la duchesse d’York et Tracey. Mais, son ancien employeur Algy Cluff, le magnat du pétrole et ancien propriétaire du magazine The Spectator, a révélé qu’il  était un joueur et un fraudeur. David Tang serait décédé sans le sou.

Dans un livre autobiographique, Algy Cluff allègue que l’homme d’affaires flamboyant de Hong Kong, qui a fondé le restaurant China Tang à l’hôtel The Dorchester et aurait été « l’homme le mieux connecté de Londres », avait « pillé les actifs de diverses entreprises afin de financer sa vie mythomane ».

Toute La Mégalomanie de Sir David Tang

Monsieur Tang – qui a tenu une chronique sur l’agonie d’un homme riche dans le Financial Times, dans laquelle il a résolu les problèmes sociaux et financiers des lecteurs – est décédé en 2017 à l’âge de 63 ans après une bataille contre le cancer du foie.

Algy Cluff affirme dans ses mémoires: « La pression exercée pour maintenir cette fraude systématique pendant 20 ans a dû être terrible et a probablement précipité sa mort. »

Dans « Off The Cluff », Cluff écrit:

« David était vraiment un homme extraordinaire doté de dons exceptionnels mais aussi de deux défauts fatals. Il était cultivé (pianiste quasi-professionnel), entreprenant, créatif et très amusant. Ses défauts étaient une obsession désarmante mais finalement destructrice d’être non seulement une célébrité, mais aussi d’être l’égal des plus grands du pays. »

Ce désir de suivre et être parmi les ducs ; riches et les super-riches allait bien au-delà des ressources personnelles de Tang, qui vivait dans l’un des appartements les plus chers de Londres.

Cluff écrit: « Cela a conduit à son deuxième défaut, le jeu, qui n’a fait qu’aggraver le problème, le poussant à adopter des tactiques douteuses et un comportement moins acceptables. »

Une vente aux enchères de la propriété de Tang a eu lieu chez Christie’s en 2018, organisée par sa veuve, Lucy. La vente, qui a fait froncer les sourcils à l’époque, comprenait des cadeaux personnels de la famille royale d’Angleterre.

Notis©2021

Par Sidney Usher