Les cours élémentaires sur la gestion financière constituent pour la nouvelle génération une opportunité d’apprendre comment éviter les pièges de l’endettement personnelle. Le but de l’introduction de ce type de programme d’enseignement n’est pas de produire des gens précocement riches, mais des adultes financièrement capables. Il s’agit d’un investissement sur l’avenir.

Voici 07 leçons d’éducation financière destinés, non seulement aux écoliers, mais également aux adultes rentrés trop vite dans la vie active:

Leçon 1 : les fiches de paie

Il est important de comprendre comment et combien vous percevrez à la fin du mois. Votre employeur doit-il procéder à des retenues sur votre salaire (brut) ? Quelles sont ces retenues ? Les reverse-t-il réellement à l’organisme habilité à les percevoir? Si c’est l’employé qui doit procéder  au paiement de l’impôt sur les revenues ou les cotisations sociales, il important de savoir les délais et le mécanisme de calcul.

Il est également important de savoir le mode de calcul du gain brut. En effet, un employé peut être payé par heure, ce qui correspond aussi à l’expression payé « à la pièce », qui se réfère au gain par unité produite. Le revenu peut aussi prendre la forme de « commission », quand vous êtes payé selon les marchandises vendues ou affaires apportées.

Leçon 2 : les sorties

L’indépendance – le droit d’aller et venir- implique aussi s’éloigner souvent de la maison pour des courses personnelles ou familiale. Ce sont les dépenses, décaissements ou sorties d’argent. Il y a d’autres frais cachés qu’il est important de traquer pour établir un budget pouvant couvrir toutes ces dépenses.

Le projet budgétaire personnel doit englober les frais couvrants, notamment, l’électricité, le téléphone et la licence de télécommunication ainsi que la nourriture. Il y a aussi des paiements ponctuels, comme une caution pour un appartement, des meubles et des appareils sous location.

Les frais de subsistance hebdomadaire moyenne pour une personne seule se répartissent comme suit : la nourriture 22% (du budget total), vêtements 04%, carburant 05%, divertissements 20%, voyages et déplacement 10%, location 31% et taxes 12%.

Il est important de déterminer les vrais coûts personnels pour établir un budget qui pourra vous assurer que vous avez suffisamment d’argent. Le but est d’éviter de vivre au-dessus de vos moyens.

Leçon 3 : l’épargne

Il est important d’essayer de comprendre la différence entre les dépenses essentielles, comme le loyer, la nourriture et le carburant, et les dépenses non essentielles, telles que le montant consacré aux soirées dansantes, le téléchargement payant de musique, des cigarettes et des bonbons. Si vous ne pouvez pas vous permettre un élément non essentiel parce que votre budget n’est pas extensible, il serait utile de commencer à épargner cet argent.

Leçon 4 : le crédit

Il existe une grande différence entre une bonne dette et la mauvaise dette. Une bonne dette pourrait être une hypothèque sur une maison qui est susceptible d’augmenter en valeur et, bien sûr, vous avez besoin d’un endroit pour y vivre paisiblement après tant de bataille. La mauvaise dette pourrait être des vacances à l’étranger que vous ne pouvez pas payer et qui vous pousse à emprunter.

Il existe également différents types d’emprunt – une carte de magasin offrant des rabais sur les achats peut sembler une bonne idée, mais si vous ne pouvez pas payer le solde immédiatement le taux d’intérêt élevé peut signifier bientôt les spirales de la dette hors de contrôle.

Un prêt hypothécaire est généralement beaucoup plus faible des taux d’intérêt parce que la dette est garantie – si vous ne pouvez pas rembourser le prêteur, ils peuvent reprendre possession de votre maison.

Utiliser une voiture pour vous inciter à travailler pourrait être moins cher que les transports en commun afin d’obtenir un prêt en vaut la peine dans le long terme, à bien y réfléchir à la façon moins chère d’emprunter et si c’est vraiment une bonne idée de s’endetter.

Leçon 5 : le shopping

Attention aux offres tentantes, notamment, les pourcentages de réduction et codes promos.  La règle de base est de penser si l’article est vraiment « offert ». En d’autres termes l’auriez-vous acheté sans cette offre. Et même avec l’offre, est-il une alternative moins chère ?

En ce qui concerne les cartes des supermarchés et autres magasins, comme mentionné ci-dessus, il faut les considérer comme un prêt, souvent avec un taux d’intérêt élevé.

Reportez-vous à votre budget et vérifier s’il peut vous permettre de rembourser ce que vous empruntez, combien de temps cela prendra et vous coûtera globalement.

Également être conscients de vos droits – tous les biens achetés doivent être de qualité satisfaisante, tel que décrit, et adaptée à l’objectif. Si elles ne sont pas, vous pourriez obtenir un remboursement complet.

Attention cependant si vous achetez en ligne méfiez-vous des offres qui semblent trop beau pour être vrai – ils sont souvent des arnaques.

Leçon 6 : les assurances

L’assurance que l’assurance automobile est légale et donc obligatoire. L’assurance des bâtiments est généralement obligatoire si vous contractez un prêt hypothécaire. Malheureusement, les accidents et les cambriolages font partie de la vie quotidienne. Mais il n’est pas obligatoire de se couvrir pour tout. Il est donc utile de réfléchir par exemple, en ce qui concerne les smartphones qui, certes, peuvent être coûteux à remplacer en cas de vol ou endommagé.

Lorsque vous allez en ligne méfiez-vous de la quantité d’informations que vous partagez avec les inconnus, être aussi prudent lorsque vous jeter documents contenant des renseignements personnels – considérer et ayez recours au broyeur.

Attention aux courriels d’hameçonnage qui demandent des informations personnelles comme des mots de passe bancaires ou proposent des offres incroyables.

Leçon 7 : Les comptes bancaires

La plupart des gens ont leurs salaires versés directement dans un compte bancaire de sorte que vous aurez besoin d’un compte bancaire.

Considérez la différence entre un compte d’épargne et un compte courant. Un compte d’épargne est susceptible de vous offrir un taux d’intérêt plus élevé, mais peut avoir des restrictions sur le moment et le montant de votre argent. Un compte courant vous permet un accès facile à votre argent via un distributeur de billets et vous pouvez obtenir un carnet de chèques ou de découvert.

Si vous êtes débutant en matière de compte en banque, vous pourriez vous rabattre sur une carte pour juste retirer que l’argent que vous avez dans votre compte. Mais éviter d’autoriser les prélèvements automatiques pour vos factures courantes.

Rappelez-vous de toute dette doit être remboursée – et cela peut coûter beaucoup d’argent si vous avez un découvert.

Vous devez prouver à la banque que vous êtes digne de confiance pour qu’elle commence à vous prêter de l’argent. Vous pourriez commencer à emprunter une petite quantité et toujours le rembourser. Demandez-vous pourquoi vous empruntez de l’argent, est-il indispensable ou pas ?

Notis©2021

Par Sidney Usher