Malgré la croissance de la messagerie et d’autres formes d’échange de nouvelles, le courrier électronique reste le principal moyen numérique de communication, en particulier dans le monde des affaires.

Pour optimiser un courriel professionnel, il y a beaucoup de faux pas qu’il faut éviter, comme l’utilisation abusive de la lettre majuscule.

Abus en majuscule

Vous souhaitez demander aux gens de répondre à un courriel urgent? Il existe des tactiques différentes, mais une chose à éviter est de « capitaliser complètement » l’objet d’emails urgents. Les courriels avec des lettres majuscules dans le titre obtiennent des réponses faibles, selon un sondage sur la productivité par courrier électronique.

Les sujet de courriel, tels que «URGENT: VEUILLEZ LIRE» sont censées, selon certaines écoles de pensée, générer des réponses plus rapides des lecteurs. Cependant, tout le contraire peut se produire, selon un sondage paru sur le site Boomerang.

Cette plateforme a analysé plus de 300 000 sujets de courrier électronique publiquement disponibles. Avec ces données, les chercheurs ont comparé les taux de réponse suscités par les courriels dont les sujets étaient totalement rédigés en majuscule, par rapport à tous les autres.

Ils ont constaté qu’en moyenne, les utilisateurs qui ont écrit un courrier électronique avec un sujet en majuscule ont reçu seulement 30% de réponse, par rapport aux autres courriels. De plus, il a été constaté que les courriels en lettres majuscules sont beaucoup plus susceptibles d’être marqués comme spam et ne pas être lus du tout. Cela s’explique par le fait que certains systèmes de détection de spams largement utilisés ciblent spécifiquement les sujets des courriers électroniques.

Facteurs sociologiques

Les chercheurs ont plongé dans ces données encore plus profondément pour voir quels types d’utilisateurs de courrier électronique faisaient ces «infractions en lettres capitales» et ont constaté que les utilisateurs d’AOL étaient près de trois fois plus susceptibles d’envoyer un sujet écrit en majuscule que la moyenne des autres utilisateurs. En effet, les utilisateurs d’AOL sont les plus gros consommateurs de sujet majuscule, soit 0,6% du temps, tandis que, par contre, les messages provenant des adresses normales de Gmail ou Google Apps sont les moins susceptibles d’utiliser uniquement des lettres majuscules, soit 0,1% des sujets de message Gmail / Google Apps.

La raison à ce décalage n’est pas claire, mais il peut y avoir les facteurs sociaux ou éducatifs soient impliqués.

Notis©2017