Les examens de fin d’année approchent à grands pas, avec leur lot de questions : combien de temps consacrer à la révision ? Quel est la tactique pour bien performer le jour crucial ?…

« Il n’y a pas de potion magique, mais une stratégie peut accroitre vos chances de réussite », a déclaré Joe Norman, formateur Anglais qui a plus de dix années d’expérience dans le « tutorat » des enfants défavorisés. Sa méthodologie a permis à plusieurs enfants « mal-nés » d’entrer et réussir dans les meilleures écoles anglaises.

Voici les conseils tirés de son livre, intitulé « le super tuteur » :

La révision

Aucun horaire ou nombre d’heures de révision n’est exigé. En principe, 35 à 40 heures par semaine ne nuiraient pas à vos chances de réussite. Mais une carrière académique ne se gère pas comme une carrière professionnelle.

Par conséquent, révisez vos cours tous les jours aussi longtemps que votre curiosité restera éveillée. Que cela dure  une heure ou douze heures par jour, l’essentiel est de réviser intensément.

Révisez d’abord vos matières préférées. Cela devrait rendre votre cerveau plus ouvert aux sujets que vous redoutez au premier abord.

L’écriture

Imprimez les sujets d’examens antérieurs, annotez-les, imprégnez-vous-en- faites et surtout comme si vous étiez dans  l’examen proprement dit.

Travailler sur un support papier, plutôt que sur / à partir des écrans, est préférable à bien des égards. Tout d’abord, c’est ce que vous ferez pendant la séance l’examen proprement dite. Ensuite, sans écrans dans votre espace de travail, vous ne serez pas aussi hanté et distrait par le spectre d’Internet.

Lorsque vous vous entraînez à des examens basés sur une dissertation, donnez-vous 50% de plus de temps que ce que vous aurez réellement, et essayez dans vos réponses de dire tout ce qui vaut la peine d’être dit sur la question posée, dans une structure grammaticale claire et dans une vocabulaire impeccable.

Vous pouvez également réviser des essais déjà traités et réfléchir à la manière de les améliorer.

Le test

Relisez vos meilleures rédactions. Ça va vous remonter le moral. Mais soyez aussi critique envers-vous. Quels sont vos rédactions les plus marquantes? Pourquoi? Demandez aux autres de vous tester.

En utilisant un moteur de recherche en ligne, vous pourriez tomber sur des rapports d’examinateurs, vous pourrez ainsi voir ce qu’ils ont aimé et ce qu’ils n’ont pas aimé des candidats de l’année précédente.

Les directives publiées par le jury d’examen indiquent aux étudiants ce qu’il faut faire ou/et ne pas faire pour atteindre « l’excellence », du moins ce qu’ils attendent des candidats. Ce sont là des objectifs d’évaluation que vous ne pouvez ignorer.

Grâce à ces données (observations et directives) vous pourriez savoir le genre de choses que la plupart des candidats écrivent et découvrir comment faire mieux. En d’autres termes, en sachant les erreurs des précédents candidats vous pourriez vous démarquer positivement.

L’examen

Lisez la question 10 fois : Entourez quelques mots clés pour concentrer votre esprit de façon à ne pas perdre le fil. Vous voudrez peut-être discuter de la signification de ces mots clés dans votre essai si leur signification est ambiguë ou litigieuse. Votre réflexion doit vous conduire à tirer le maximum d’information.

Répondez à la question : A chaque fin de paragraphe écrit, regardez le script du sujet de l’examen. Ce que vous venez d’écrire répond-il à la question posée?

Une bonne réponse se résume à trois questions : Avez-vous compris le sujet? Avez-vous clairement passé du temps à réfléchir de manière raisonnable? En fin, pouvez-vous le prouver par écrit?

Pour les mathématiques et les sciences, ainsi que pour certaines autres matières basées sur la logique, vous pouvez télécharger les réponses types les documents précités. Ce sont des sources inestimables de révision efficace.

Notis©2019

Par Mary Maz.