Plusieurs records de température ont été battus dans le nord de l’Europe lors de la dernière vague de chaleur, au 25 juillet 2019. Et ce n’est rien comparativement à ceux du sud.

Le changement climatique est bien réel, ce n’est pas un scénario proche ou lointain.

En France, cinq décès ont été liés à la canicule alors que les autorités autrichiennes ont annoncé qu’un enfant de trois ans est décédé, enfermé * dans une voiture surchauffée.

Voici un récapitulatif des records de canicule européens, au 25 juillet 2019

41.5C en Allemagne (juillet 2019)

Les 24 et 25 juillet 2019, alors que l’Europe est frappée par une deuxième vague de chaleur en moins d’un mois, l’Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas sont battent leurs records de chaleur.

Le thermomètre a atteint un nouveau sommet avec 41,5 degrés Celsius à Lingen, dans le nord-ouest de l’Allemagne; 40,6 degrés à la base militaire de Kleine-Brogel, dans le nord-est de la Belgique; et 40,4 degrés au sud des Pays-Bas.

La chaleur est si intense à Amsterdam quen le métal s’effritant sur certains ponts, les employés municipaux les arrosent d’eau pour les refroidir. La chaîne de télévision locale diffuse des images de paysages enneigés pour apporter un peu d’espoir à la population qui n’en peut plus.

46C en France (juin 2019)

Le 28 juin 2019, la France est cuite, la température atteignant 46 degrés Celsius à Verargues, un village du sud du pays, battant le précédent record national de 44,1 degrés dans le Gard en 2003.

Il y a des incendies de forêt et plusieurs bâtiments ont été également ravagés, tandis que plusieur importantes autoroute ont été interdites de circulation.

La vague de chaleur de juillet a vu Paris battre son propre record, atteignant 42,6 degrés.

47.3C en Espagne (2017)

Le 13 juillet 2017, le mercure s’est élève à 47,3 degrés Celsius dans la petite ville de Montoro, près de Cordoue, dans le sud de l’Espagne. C’est la température la plus élevée jamais enregistrée dans le pays.

Pendant une semaine, les températures diurnes sont restées supérieures à 40 degrés Celsius.

Les stratégies d’adaptation ont consisté dans la programmation d’événements estivaux tels que le théâtre et le cirque tard le soir, la piscine de la ville ouverte jusqu’à deux heures du matin.

47.3C au Portugal (2003)

Le 1er août 2003, dans le village d’Amareleja, au sud du Portugal, la température a atteint 47,3 degrés Celsius, un record pour le pays.

En 2003, l’Europe a subit une vague de chaleur majeure qui aurait causé environ 70 000 morts entre juin et septembre, dont 2 700 au Portugal.

Amareleja est connu comme le village le plus chaud du Portugal mais, en 2005, il n’avait enregistré aucun décès lié à la chaleur.

48C en Grèce (1977)

Le thermomètre a atteint 48 degrés Celsius le 10 juillet 1977 à Eleusis, en Grèce, à plusieurs kilomètres à l’ouest du centre d’Athènes.

Pris au piège d’une grave sécheresse, le pays a subit plusieurs incendies, notamment dans la pinède de Tatoi, l’ancien domaine de la famille royale situé à 15 km au nord de la capitale.

48 degré Celsius est le record en Europe, selon l’Organisation météorologique mondiale.

L’agence a enregistré le record du monde de 56,7 degrés Celsius à Death Valley en Californie le 10 juillet 1913, un record contesté par certains experts

Notis©2019

Par Mary Maz.