Le guitariste de Jazz, Pat Martino, est décédé le 1er novembre 2021 à l’âge de 77 ans, des suites d’une longue maladie.

Connu pour ses incroyables improvisations (d’une facilité déconcertante) à la guitare, son humilité et sa générosité, Pat Martino est donc décédé après avoir lutté contre un trouble respiratoire chronique qui empêchait ses poumons d’apporter de l’oxygène.

La maladie, en raison de son traitement particulièrement lourd (24 heures sur 24), l’avait contraint à s’éloigner des studios, clubs et festivals, depuis 2018.

Hommages

La nouvelle du décès de Martino s’est rapidement propagée sur les réseaux sociaux avec une vague d’amour de la part des musiciens et des amateurs de Jazz.

« Il va nous manquer- il nous a certainement laissé à tous un héritage musical incroyable et restera toujours dans les mémoires comme l’un des plus grands guitaristes de tous les temps », a déclaré Joey DeFrancesco, organiste et pianiste, originaire Philadelphie (USA) qui régulièrement joué avec Pat Martino.

L’un des derniers géants de la Jazz-Guitare, John Scofield, a écrit « Pat Martino… héros de mon adolescence, et pour toujours… quand je l’entends, j’essaie de jouer de la guitare comme lui, mais c’est impossible. C’était un homme tellement gentil avec nous, les jeunes joueurs. Merci, Pat… »

« Son héritage est un cadeau pour nous tous », a déclaré Joe Donofrio, le manager de longue date de Martino. « Depuis le moment où il a pris la guitare pour la première fois jusqu’à son dernier jour sur terre, Pat n’a jamais dévié de sa véritable vocation » ; a-t-il poursuivi.

Son collègue guitariste Mike Allemana a écrit : « Je ne suis pas sûr de pouvoir exprimer ce que la perte de Pat Martino signifie pour moi ou pour le monde du jazz. Quand Fareed Haque (qui est probablement l’encyclopédie sur Pat) a commencé à enseigner à [Northern Illinois University], il m’a fait transcrire le solo de Pat sur ‘Sunny’. Ce solo a ouvert un nouveau monde de musique et de guitare que j’ai exploré depuis. Quand j’enseigne à mes élèves, je ne peux m’empêcher de m’inspirer de l’approche de Pat à la guitare ».

Le batteur Questlove Thompson, un autre Philadelphien écrit: « il a décidé non seulement de repartir à zéro, mais il a réussi à se surpassé… Qu’il repose dans la mélodie ».

Carrière

Né Patrick C. Azzara, le 25 août 1944, à Philadelphie, Pat Martino a été initié au jazz par son père, qui a chanté localement et a brièvement étudié la guitare avec Eddie Lang. Il a commencé à jouer de la guitare, comme un grand, à l’âge de 12 ans et a quitté le lycée pour se consacrer à la musique, étudiant avec le célèbre professeur Dennis Sandole, qui a également enseigné à John Coltrane.

Il est devenu actif sur la scène de rock autour de Philly (Philadelphie), jouant avec Frankie Avalon, Bobby Darin et d’autres célébrités locales. Son premier concert de tournée dans le jazz était avec l’organiste Charles Earland, qui était un ami du lycée. Au fur et à mesure que sa réputation grandissait, Martino a joué avec des artistes, tels que Slide Hampton et Red Holloway, mais aussi des piliers du R&B comme Lloyd Price.

En tant qu’artiste solo, Martino a d’abord signé sur le label Prestige et a sorti cinq albums entre 1967 et 1970 : « El Hombre », « Strings ! », « East ! », « Baiyini (The Clear Evidence) » et « Live ! ». Il a ensuite enregistré pour Muse, Evidence, Blue Note, High Note et d’autres au fil des ans. Son dernier enregistrement, « Formidable », est sorti en 2017 sur le label High Note.

Pat Martino repose dans la Mélodie

Mais sa plus grande réussite a peut-être été de se remettre d’une intervention chirurgicale pour un anévrisme cérébral grave qui a également endommagé sa mémoire. Grâce à une étude intensive de sa musique et à l’aide de la technologie informatique, Martino a pu inverser la perte de mémoire et a repris sa carrière d’enregistrement et de performance.

Avant sa mort, les efforts de financement participatif avaient permis de recueillir près de 250 000 $ pour aider à couvrir les frais médicaux de Martino. En mars 2021, le guitariste Joel Harrison a consacré une soirée de son « Alternative Guitar Summit » en ligne à Martino avec une douzaine de maîtres de la guitare jazz jouant les compositions de Martino. Benedetto Guitars, la société qui a fabriqué son modèle signature, a construit et vendu aux enchères une guitare pour contribuer à l’effort.

Notis©2021

Par Sidney Usher

Source : Down-Beat