Au cours de ses 32 ans de carrière chez Ford puis Chrysler, Lee Iacocca a contribué au lancement de certains des véhicules les plus vendus et les plus importants made in Detroit, la capitale mondiale de fabrication d’automobiles, notamment la Mustang et la Ford Escort.

Ce pionnier de l’industrie automobile moderne est décédé à Bel Air, en Californie, le mardi 02 juillet 2019. Il avait 94 ans.

Leadership

Fils d’immigrés italiens, Iacocca a atteint un niveau de célébrité égalé par peu de patrons des grandes marques d’automobiles. Au plus fort de sa popularité dans les années 80, il était célèbre pour ses publicités télévisées et son slogan accrocheur: «Si vous trouvez une meilleure voiture, achetez-la!».

Il a écrit deux livres à succès et a été courtisé, en vain, pour être candidat à la présidentielle des USA.

Mais on se souviendra mieux de lui comme le « Big Boss de Chrysler », avec son franc parlé et ses cigares.

Monsieur Iococca a incontestablement contribué au grand revirement qui a définitivement marqué l’organisation du secteur de l’automobile mondiale.
Bud Liebler, porte parole à la retraite, qui a été l’un de ses proches collaborateurs pendant une décennie, a déclaré que Lee Iacocca avait « une présence plus grande que nature » qui attirait l’attention. «Il aspirait l’air de la pièce chaque fois qu’il y entrait. Il a toujours eu quelque chose à dire. Il était un vrai leader !. »

Redressements

En 1970, Monsieur Iacocca a été nommé président de Ford et a immédiatement entrepris une restructuration afin de réduire les coûts, alors que la société luttait contre la concurrence étrangère et la hausse des prix de l’essence.

Les relations entre Iacocca et le «président-héritier-fondateur», Henry Ford II, se sont vite envenimées. Ce dernier décrit Iacocca comme “un homme extrêmement intelligent, mais trop ​​prétentieux, trop égocentrique pour être un bon dirigeant”. Iacocca eut le dernier mot, puisque Henry Ford II fut évincé de son poste en 1978.

Monsieur Iacocca était fortement sollicité par Chrysler et il a contribué à consolider son redressement dans les années 1980 en introduisant les mini-fourgonnettes Dodge Caravan et Plymouth Voyager, qui ont connu un succès retentissant.

En juillet 2005, Iacocca est revenu à la rescousse de Chrysler, avec notamment une publicité mémorable dans laquelle il jouait au golf avec le rappeur Snoop Dogg.

Dans son livre paru en 2007, intitulé «Où sont passés tous les dirigeants?», Iacocca a critiqué la vente de Chrysler à l’Allemand Daimler AG, en 1998.
Lorsque la récession a commencé, les ventes se sont détériorées et Chrysler a demandé un deuxième plan redressement. En avril 2009, la société a été déclarée en faillite. Chrysler est sorti de la procédure de sauvegarde sous le contrôle du constructeur italien Fiat, qui accepta d’apurer les dettes.

Ces dernières années Lee Iacocca a également été actif pour collecter des fonds en faveur de la lutte contre le diabète. Sa première épouse, Mary, est décédée des complications de la maladie en 1983 après 27 ans de mariage.

Lee Iacocca luttait contre la maladie de Parkinson, mais il n’est pas certain que cette maladie soit la cause principale de sa mort.

Notis©2019

Par Sidney Usher