Outre la maîtrise des langues étrangères et une excellente présentation, les enseignes de luxe sont à l’affût de personnes capables de transmettre la valeur d’un produit et la culture d’une marque. Leur objectif n’est pas seulement de vendre mais de donner envie d’acheter.

Le sens de l’écoute

Parmi toutes les qualités requises, il est indispensable d’avoir le sens de l’écoute. Cela signifie que face à une clientèle particulièrement exigeante et fortunée, le vendeur doit se montrer extrêmement disponible tout en sachant rester à sa place. Il doit ainsi anticiper les besoins du client tout en évitant de lui poser des questions indiscrètes. Par exemple, quand quelqu’un vient pour une tenue de soirée ne pas hésiter à le questionner sur le type d’événement dont il s’agit. À l’inverse, ne jamais demander à un client à qui se destine le sac à main qu’il souhaite acheter au cas où il ne serait pas pour sa femme.

Plus encore, le conseiller de vente doit s’efforcer de tisser des liens avec le client afin de déceler ses habitudes de consommation et le mettre en confiance. «Le vendeur doit être capable de renseigner le client aussi bien sur les produits que sur les évènements culturels qui ont lieu actuellement, celui-ci allant parfois jusqu’à l’accompagner à une exposition ou dans une soirée huppée», conseilleun expert en marketing.

Des débouchés à l’international

Dans le contexte de la mondialisation, les marques ont non seulement besoin de vendeurs qualifiés mais aussi de spécialistes en marketing international ainsi que de responsables exports, titulaires pour la majorité d’entre eux d’un diplôme de niveau bac + 5. Si les premiers s’intéressent au développement et au lancement de nouveaux produits sur le marché international, les seconds ont pour mission d’augmenter les parts de marché de l’entreprise à l’étranger et trouver des partenariats.

Si un BTS en négociation et relation client (NRC), en commerce international (CI) ou en management des unités commerciales (MUC) peut suffire pour débuter dans le métier, les diplômes de niveau bac + 5 sont indispensables pour occuper des postes à responsabilité. Parmi eux: le MBA achats internationaux et logistique ou le MBA management des achats Internationaux. Si les postes d’encadrement sont confiés aux titulaires de bac + 5 (master pro ou diplômes d’écoles de commerce avec une spécialisation en marketing), les attachés commerciaux sont le plus souvent issus de BTS MUC (management des unités commerciales) ou de DUT techniques de commercialisation. Quant aux conseillers de vente, si certain optent pour de tels cursus, beaucoup d’entre eux se forment sur le terrain.

Notis©2015