Le parlementaire américain, Elijah Cummings est décédé le 17 octobre 2019 à l’âge de 68 ans, suite à de problèmes médicaux récurrents. Ayant réussi à briser les chaines de la pauvreté, Elijah Cummings s’est battu passionnément pendant toute sa carrière en faveur des pauvres de son district.

Ce représentant du 7ème district du Maryland (usa), a joué un rôle clé dans l’enquête de mise en accusation initiée contre le président Donald Trump.

Carrière ardente

La longue carrière politique de Cummings a pris son envole et plané pendant plusieurs décennies sur le Maryland. Il a gravi les échelons de la Chambre des délégués du Maryland avant de remporter son siège au Congrès lors d’une élection spéciale de 1996, en remplacement de l’ancien représentant Kweisi Mfume, qui a quitté ses fonctions pour diriger la NAACP (Association Nationale pour la Promotion des Gens de Couleur).

À l’école primaire, son enseignant a dit à Cummings qu’il était trop lent pour apprendre et qu’il parlait mal, et qu’il ne réaliserait jamais son rêve de devenir avocat.

“J’ai été dévasté”, a déclaré Cummings à la presse en 1996, peu de temps avant d’obtenir son siège au Congrès. “Toute ma vie a changé. Je suis devenue très déterminée.”

La carrière laissée par Cummings montre que les handicaps de naissance ne sont pas une fatalité : Il est devenu non seulement un avocat correct, mais aussi l’un des orateurs les plus écoutés (ses discours démarraient lentement et finissaient en véritable un sermon) de la chambre des représentants, où il est entré en fonction en 1983.

Il est devenu le premier Noir à occuper une place de choix au sommet de cette illustre institution.

Scène d’affection entre l’ancienne secrétaire d’État, Hillary Rodham Clinton, et le député, Elijah Cummings, à l’issue d’une audience sur l’affaire Bengazi en 2015.

Cummings était l’un des premiers partisans de la candidature à la présidence de Barack Obama en 2008. En 2016, il a été le membre démocrate le plus influent du comité de la Chambre des représentants sur l’affaire Benghazi. Selon lui, ce n’était “rien de plus qu’une mise en scène financée par les contribuables visant à nuire à la campagne d’Hillary Clinton “.

Cummings n’a pas tardé à noter les différences entre le Congrès et l’Assemblée générale du Maryland, longtemps contrôlée par les démocrates. “Après être venu d’un État où, en gros, beaucoup de gens travaillaient ensemble, il est clair que les limites sont tracées ici”, a déclaré Cummings environ un mois après son entrée en fonction à Washington en 1996.

Cummings a présidé le caucus noir du Congrès de 2003 à 2004, employant un style rigoureux, explorant toutes les options pour placer sa communauté sous les projecteurs nationaux.

Il a remporté de grandes victoires dans le très grand district démocratique, qui avait donné au Maryland son premier Noir comme membre du Congrès en 1970.

Tout au long de sa carrière, Cummings a utilisé sa voix ardente pour souligner les difficultés et les besoins des habitants des quartiers défavorisés. Il croyait fermement en certaines approches controversées pour aider les pauvres et les toxicomanes, telles que les programmes de distribution de seringues comme moyen de réduire la propagation du sida.

Opposant farouche