Bruce Lee est allé au-delà de la capacité humaine en utilisant une machine électrique de stimulation musculaire,  expérimentant un régime fait de viande hachée crue.

Plusieurs fois par jour il buvait une boisson faite de poudre de protéine, d’eau glacée, de lait en poudre, d’œufs, de coquilles d’œufs, de bananes, d’huile végétale, de fleur de cacahuète et de glace au chocolat. Ce régime le fit grossir et a conduit à la spéculation qu’il consommait des stéroïdes.

Rumeurs

Cet excès dans la performance a failli lui couter la vie à plusieurs reprises. Par exemple en mai 1973, il s’effondra après avoir contracté des spasmes suite à une séance dans une salle de doublage étouffante, sans air conditionné. Un médecin lui diagnostiqua un œdème cérébral, ou un gonflement du cerveau. Bruce Lee a admis qu’il avait consommé du hasch népalais peu de temps avant cette séance.

La mort de Bruce deux mois plus tard est devenue un scandale national à Hong Kong quand il est apparu qu’il était chez l’une de ses maîtresses au moment de sa mort, un fait que ses agents ont essayé de dissimuler. Une fois la vérité découverte, la presse locale transforma l’affaire en une frénésie malsaine, spéculant même qu’il est mort avec une érection. Des journalistes auraient soudoyé les employés de la morgue pour essayer d’obtenir des preuves picturales de cette scène incroyable.

D’autres rumeurs ont prétendu que le corps de Bruce avait été échangé, sa femme ayant envoyé ses restes à Seattle où elle l’aurait enterré dans une cérémonie secrète, loin de l’effusion massive de Hong Kong.

Le livre conclut que Bruce est probablement mort d’un coup de chaleur, ou d’une hyperthermie, parce qu’il avait déjà eu un tel épisode et qu’il faisait extrêmement chaud (plus de 50 degrés avec 84% d’humidité) le jour de sa mort.

Bruce avait été dans l’appartement de Betty pour répéter des scènes de « Game of Death » (« le jeu de la mort »), ce qui signifiait qu’il avait transpiré abondamment. Épuisé, des cernes sous les yeux, il avait perdu au moins 20 kg.

Le livre soutient que Bruce a été mal diagnostiqué lors de son effondrement précédent, parce que les médecins n’étaient pas conscients du coup de chaleur comme ils le sont maintenant.

La réalisation de « Opération Dragon », a coûté 850 000 $. Le film a fait une recette de 90 millions de dollars l’année de sa sortie et continué à ratisser plus de 350 millions de dollars au cours des 45 années suivantes.

Le livre conclu que « ce n’est qu’après sa mort que Bruce Lee a accompli ce pour quoi il s’était battu toute sa vie ».

Filmographie sélective :

1969 : La Valse des truands (Marlowe) de Paul Bogart : Winslow Wong

1971: The Big Boss (Tang shan da xiong) de Lo Wei : Cheng Chao-an

1972 : La Fureur de vaincre (Jing wu men) de Lo Wei : Chen Zhen / Chen Jeh

1972 : La Fureur du dragon (Meng long guo jiang) de Bruce Lee : Tang Lung