L’accès au financement est une menace réelle pour les petites entreprises, surtout lorsqu’elles ont besoin de crédit pour démarrer. Malheureusement, elles ont du mal à obtenir l’aide des banques (plus de 100 00 demandes rejetées par ans par les banques britanniques) en raison d’un manque d’antécédents commerciaux, d’un manque de liquidités et d’un manque de sources de revenus suffisantes.

Financement alternatif

Beaucoup de propriétaires de petites entreprises ont contourné les charges élevées et les processus de demande onéreux de prêts bancaires traditionnels ou de découverts, en s’appuyant plutôt sur la générosité des amis et de la famille. Le système de prêts entre particuliers (« peer to peer ») connait un succès remarquable auprès des jeunes et nouveaux entrepreneurs, surtout depuis la crise financière enclenchée en 2008. Il est donc inévitable qu’un nombre de plus en plus important de propriétaires d’entreprises se tournent vers ce système alternatif de financement, en s’adressant directement à leurs proches (amis et famille) ou via les réseaux sociaux pour réaliser leur rêve entrepreneurial.

Le resserrement des prêts des banques a donc favorisé l’émergence du financement alternatif qui donne aux investisseurs la possibilité de faire des retours sains sur leur investissement.

Il est important que quiconque qui croit fermement réussir dans les affaires sache qu’il existe un marché sain de financement alternatif, doté d’une plus grande souplesse que ce que propose les banques.

Cependant, prêt participatif est assorti de toutes sortes de charges personnelles et émotionnelles à connaitre et maîtriser.

Dispositif sécuritaire

Si vous empruntez de l’argent auprès de vos amis et votre famille, ou si vous leur donnez des parts ou actions dans votre entreprise, il est essentiel d’établir clairement les termes dès le départ. En effet, les deux parties doivent savoir exactement l’état des remboursements ou l’équité qui doit prévaloir entre eux et, idéalement, cela devrait être noté et signé dans un document.

Si vous cherchez à amasser des fonds de la famille, des amis ou votre cercle social, voici quelques conseils :

* Décider qui vous voulez cibler : est-ce juste la famille proche et des amis ou un groupe plus large ? Ensuite, le faire de manière appropriée en choisissant le meilleur canal de communication possible. Par exemple, la famille proche et les amis devraient faire l’objet d’une communication directe, alors qu’un cercle social plus large nécessiterait une communication de groupe.

* Soyez clair sur ce que vous voulez faire et pourquoi vous avez besoin de cet argent. Soyez toujours prêt à parler aux gens personnellement et à vous expliquer, de préférence face à face

* Présentez-leur votre plan d’affaires et vos projections chiffrées

* Être clair sur les termes du fonds : est-ce un cadeau, un prêt ou une participation ?

* Préciser exactement comment l’argent sera remboursé.

Passage obligé

Malgré la tendance des gens à éviter les banques, il est cependant toujours utile d’essayer la voie des finances traditionnelles, pour plusieurs raisons. En effet, les banques sont prêtes à prêter aux petites entreprises –c’est leur vocation principale- et peuvent offrir les mêmes ou meilleurs taux d’intérêt que les prêteurs alternatifs. Il est important que lorsque vous décidez où recueillir des fonds, que vous comparez vos options à travers différentes sources.