De manière approximative, en termes de frais directs, des funérailles coûtent au Gabon de 500 000 francs CFA à plusieurs millions pour les familles aisées. Autant dire une véritable mine d’or pour les deux sociétés qui se partagent le marché. Casepga affiche à elle seule un chiffre d’affaires mensuel qui varie entre 30 et 50 millions de francs CFA. Pour les fonctionnaires ou les employés de grosses entreprises, l’enterrement est souvent pris en charge par l’Etat ou par la société, ce qui offre une certaine garantie pour les sociétés de pompes funèbres.

Difficile pourtant pour ces deux sociétés d’absorber la demande à Libreville, où depuis plusieurs années les voix s’élèvent pour dénoncer les capacités insuffisantes des sociétés de pompes funèbres dont les morgues sont souvent saturées.

Jean de Dieu Zok Endong