Pour prospérer dans les affaires, il est important de savoir de quoi parle votre banquier. Voici quelques mots clés qui pourraient vous aider à ne pas vous perdre dans les dédales du monde de la banque.

Agios

Les agios désignent l’ensemble des rémunérations qui grèvent vos opérations bancaires. Par exemple, l’agio d’escompte comprend l’intérêt de l’argent, diverses commissions fixes ou proportionnelles et des taxes, comme la TVA.

Pour contester des agios de découvert et réclamer leur restitution, il est préférable de procéder en deux temps : Faites une réclamation par téléphone au chargé de clientèle, avant de la renouveler par écrit en étant très précis. Préciser que ce courrier fait suite à une conversation téléphonique. Chiffrez la rétrocession d’agios que vous réclamez. Justifier tout écart et veuillez à ce que cet écart (trop-pris) soit porté au crédit du prochain relevé.

Découvert

Moyennant le paiement des intérêts débiteurs, le banquier permet au client de laisser son compte devenir débiteur jusqu’à un certain montant et une certaine durée. Pour les petites entreprises, les banques accordent le découvert en échange d’une garantie : caution personnelle, bon de caisse, nantissement…

L’autorisation de découvert fait rarement l’objet d’un écrit, dans lequel son montant et sa durée seraient précisés. Les banques n’ont pas pour habitude de donner une confirmation écrite. Quand elles le font, elles perçoivent une commission de confirmation. Pourtant, un écrit est préférable. Car, à défaut, le découvert peut devenir dangereux : s’il s’accroit et que vous traversez des difficultés, la banque risque de le supprimer sans vous en avertir.

Escompte

Quand un créancier titulaire d’un effet a un besoin de trésorerie immédiat, il escompte cet effet auprès de la banque. Autrement dit, il lui donne le papier en échange d’une somme réglée comptant, déduction faite de l’agio. Il existe un plafond d’escompte qui est le maximum d’effets que la banque acceptera d’escompter : il équivaut généralement à un ou deux mois de chiffre d’affaires. Mais attention, si l’entreprise essuie de nombreux impayés, la banque demandera d’ouvrir un compte « retenue de garantie », qui sera alimenté par un pourcentage sur les remises à l’escompte.

N’hésitez pas à demander un plafond élevé. Les banques ayant tendance à n’accorder que des plafonds très inférieurs aux besoins réels. De ce fait, les entreprises vont ouvrir une nouvelle ligne d’escompte dans une autre banque. Mais celle-ci réduira encore le plafond, se doutant bien que les entreprises ont déjà ont déjà eu recours à un autre établissement. Si vous avez dû ouvrir un compte « retenue garantie », demandez au banquier de le plafonner et, pour le calcul des agios, de le fusionner avec le compte principal de l’entreprise.

Heure de caisse

L’heure de caisse est l’heure à laquelle la journée bancaire se termine. Elle varie selon les banques, voire des agences, de 08 à 15 heures. Cette heure n’a rien à voir avec les horaires de fermeture des guichets : l’heure de caisse peut être fixée à 15 heures, et la fermeture des guichets à 18heures. Ainsi un ordre donné à cette banque le 07 novembre à 18 heures sera enregistré le 08 novembre.