Les cybercriminels sont toujours là, tapis dans l’ombre et prêts à exploiter la moindre faille des internautes sur la toile. Tels des prédateurs infatigables, ils sont en mesure de repérer les personnes possédant des mots de passe faciles à déchiffrer.

Un rapport publié par un centre de cybersécurité basé à Londres, montre que les internautes imprudents ou négligeant prête le flanc aux cybercriminels.

Les cibles les plus faciles à atteindre pour les criminels sont les personnes qui utilisent des « passoires » des séquences de chiffres banales. Par exemple, les internautes utilisant 123456 comme mot de passe ont la connexion d’ordinateur la plus piratée au monde. Le deuxième bataillon de victimes est constitué par ceux qui utilisent 123456789 comme mot de passe. Enfin  3,1 millions pensent, à tort, être en sécurité avec 1111111.

Les codes les plus piratés au monde sont :

1. 123456

2. 123456789

3. qwerty

4. mot de passe 5. 1111111

 «Personne ne devrait protéger des données sensibles avec quelque chose qui est facile à deviner, comme son prénom, son équipe de football locale ou son groupe de musiciens préféré », a déclaré Ian Levy, Directeur technique du National Cyber ​​Security Center. L’utilisation de mots de passe difficiles à deviner est une première étape importante, pour ce faire il a conseillé la combinaison trois mots aléatoires mais mémorables.

« Faites preuve de créativité et utilisez des mots que vous n’oublierez jamais, afin que personne ne puisse deviner votre mot de passe », a-t-il ajouté.

Le dernier mot revient au ministre britannique des industries numériques et créatives, Margot James, qui a déclaré: «Compte tenu de la menace mondiale croissante des cyber-attaques, nous ne devrions pas faciliter la vie des ces criminels tapis derrière les écrans d’ordinateur. Choisir un mot de passe fort et distinct pour votre courrier électronique est un grand pas en avant. « 

Notis©2019

Sidney Usher