Selon un sondage réalisé par le National Opinion Research Center, 60% des personnes interrogées ont dit ne pas être très satisfaites de leur vie en couple. Aux trois causes classiques du désenchantement conjugal ( argent- sexualité-enfants) s’ajoute une nouvelle: le «phubbing».

L’interférence

Plusieurs études ont montré comment les smartphones peuvent ruiner les relations. Ces dispositifs qui siphonnent l’attention sont sur-utilisés. Malheureusement, aucune mesure n’a été prise pour enrailler le phénomène, au point qu’aujourd’hui, le « phubbing » tend à devenir la première cause de discorde au sein des couples.

Ce terme (une fusion des mots anglais «téléphone» et «snubbing» (de snub : snober)) est apparu dans une étude publié en 2013. Il se défini comme «l’acte de snobé (négligé) quelqu’un en regardant ou manipulant un téléphone au lieu de faire attention à sa présence.

Il est fréquent qu’un partenaire soit distrait par son smartphone même dans les moments d’intimité. Une étude a montré que le citadin typique des grandes villes  vérifie son smartphone une fois toutes les six minutes et demie, soit environ 150 fois par jour.

Le « phubbing » est donc une véritable source de conflit. Par exemple, 70% des participants à une enquête ont déclaré que l’utilisation des smartphones nuit à leur capacité d’interagir avec leurs partenaires. La plupart des gens engagés dans une relation amoureuse savent ce que c’est que d’être phubé: « Vous êtes au milieu d’une action passionnelle quand vous réaliser que l’attention de votre partenaire est ailleurs… ».

Les implications

Les smartphones sont de véritables poisons pour les relations amoureuses, au même titre, voire plus, que le manque d’argent, la désynchronisation sexuelle et l’éducation des enfants. En effet, les personnes qui ont déclaré être souvent confrontées au phubbing ont également signalé des niveaux plus élevés de conflits liés à l’utilisation des smartphones. Et les niveaux élevés de conflits liés aux smartphones réduisent les niveaux de satisfaction dans la vie du couple.

Un acte aussi innocent que manipuler un smartphone en présence d’un partenaire a des conséquences incommensurables; il peut miner la qualité d’une très longue relation. Pis, le phubbing peut créer un effet domino: quand nous ne sommes pas heureux dans une relation amoureuse, nous sommes également susceptibles d’être déprimé et moins satisfaits dans la vie en général.

Il y a au moins deux explications possibles aux tumultes relationnels causé par « phubbing ». La première explication est que le temps passé sur les smartphones dénature (ou réduit) les interactions significatives entre amants, affaiblissant cette relation. La seconde explication réside dans la « théorie des conflits». Autrement dit, le smartphone est une source de conflit et mène à une lutte interne. On se dit que le fait d’être phubé n’est finalement pas si grave que cela. Mais notre dignité est à nouveau froissé lorsque celle ou celui qu’on aime fait fi de notre présence en utilisant son téléphone. Autrement dit, notre partenaire met son téléphone au-dessus de tout, y compris nous et notre relation amoureuse. Alors, nous nous sentons probablement un peu (ou carrément) moins important et la relation amoureuse, étant un peu moins en sécurité, bat de l’aile.