Le Dr Vincenzo Puppo, du Centre de Sexologie italien, et sa fille, Dr Puppo Giulia, de l’Université de Florence, font valoir que l’éjaculation précoce (PE) ne peut être traitée avec des médicaments. Selon eux les compagnies pharmaceutiques réalisent un vaste profit sur un énorme mensonge. L’industrie pharmaceutique abuserait le public en  lui faisant croire que l’EP est une condition médicale qui se soigne par des médicaments. « C’est une maladie fabriquée de toute pièce par des experts de la médecine sexuelle, sous l’influence des compagnies pharmaceutiques », rétorquent les deux médecins, dans un article paru dans le « journal Clinical Anatomy ».

Une condition normale

Les auteurs trouvent dommage que certains hommes cherchent à subir une intervention chirurgicale pour surmonter leur handicap. « Les hommes sont souvent gênés ou déprimés au sujet de leur situation sexuelle, qu’ils associent trop rapidement et à tort à la virilité. En vérité, l’EP est une condition normale, souvent observée chez des hommes et des adolescents en bonne santé, mais qui souffrent souvent d’une inexpérience en matière de sexualité », soutiennent les deux docteurs.

premature-ejaculation timeLes chiffres officiels sur les personnes souffrant d’éjaculation précoce varient d’une personne sur cinq à une sur trois. Certains praticiens pensent que cet état peut être encore plus fréquent qu’on ne le pensait auparavant, en raison des effets secondaires associés à la prise systématique de médicaments.

De fait, les hommes qui souffrent d’EP tout au long de la vie sont beaucoup plus rares – seulement 01 sur 50. Avec l’âge, l’homme apprendrait à mieux se connaitre et donc à mieux maitriser sont corps.

Les auteurs notent que beaucoup d’hommes pensent que «le rapport sexuel prolongé» est la clé de l’orgasme, mais cela n’est pas utile pour les femmes ». Ils ajoutent même «certaines femmes peuvent être reconnaissantes d’en finir rapidement ».

Une zone érogène

Ils notent que «caresser et embrasser peuvent être poursuivis presqu’indéfiniment». En raison de leur zone érogène diffuse, d’autres actes, en dehors de la pénétration, peuvent être utilisés pour produire de l’orgasme chez les femmes.

Les co-auteurs soulignent que la santé sexuelle «est un droit humain fondamental et universel» et que le plaisir sexuel  « est une source de bien-être physique et psychologique qui contribue au bonheur humain. »

Le Dapoxetine – commercialisé sous le nom de Priligy – est le médicament le plus usité en matière d’EP. Il est destiné à être pris une à trois heures avant les rapports sexuels. Les effets secondaires possibles comprennent des maux de tête, des étourdissements et sensation de malaise. Le médicament est déconseillé à des hommes ayant des antécédents cardiaques, des problèmes rénaux et hépatiques.

premature-ejaculation exercice

La durée moyenne d’un rapport sexuel est de cinq minutes et demie, selon une étude de 500 couples vivant dans cinq pays différents. Cependant, il est précisé qu’il appartient aux partenaires « de décider si oui ou non ils sont heureux avec le temps qu’il faut au mâle pour éjaculer. Il n’y a aucune définition satisfaisante de la durée d’un rapport sexuel ».

Notis©2015