Une nouvelle branche de la science appelée «psychologie de la couleur » soutien que la couleur rouge peut avoir une profonde influence sur l’humeur, la perception et l’actions d’un individu. En d’autres termes, le port du rouge peut changer la physiologie et l’équilibre des hormones et modifier la performance, notamment dans un match de football.

Quelles sont les nuances, les causes des supposés effets possibles de cette couleur vive sur le comportement des êtres humains?

Panneau d’avertissement

Il ne fait aucun doute que notre perception du rouge coïncide avec l’un des événements les plus importants de notre histoire évolutive. Nos ancêtres primates ont été obligés de vite s’adapter à la vie dans la jungle. Ils y ont ainsi évolué en développant un nouveau type de cellule dans leur rétine qui leur a permis de distinguer le lumineux de la masse, comme le fruit rouge à extraire du feuillage. Cette perception améliorée a donné lieu à de nouvelles formes de signalisation sociale.

La peau rouge – causée par le sang près de la surface de la peau – est un signe important de la domination pour de nombreux primates.

Le Mandrill est peut-être l’exemple le plus célèbre, avec des marques vives sur le visage et le bas qui signalent la position dans la hiérarchie très stricte de ce groupe de singe; plus le mâle est dominant, plus rouge son nez apparaît. Lorsqu’un mandrill devient mâle dominant son nez devient totalement rouge, en même temps que son niveau de testostérone augmente. Un nez rouge constitue un facteur de choix du mâle important pour les femelles.

C’est seulement en 2004 que deux psychologues – Russell Hill et Robert Barton de l’Université de Durham – ont commencé à se demander si les humains pouvaient réagir de la même manière. Bien que l’être humain ne soit pas doté d’un signe naturel, indiquant son statut social, il lui arrive de « bruler » de colère.

Mais, le port par l’homme de vêtements rouges pourrait peut-être lié à l’agression et la domination. Hill et Barton ont enquêté sur cette idée, en observant le combat des athlètes pendant les Jeux Olympiques de 2004.

Les deux psychologues sont parvenus à la conclusion que : » Porter du rouge ne ​​vous transformera pas en un excellent concurrent. Mais un maillot rouge contribue à faire pencher la balance quand les concurrents sont de force égale. »

Cette première « étude en écarlate » a déclenché une foule d’autres expériences, débouchant sur des résultats similaires avec les tireurs de pénalty dans le football, par exemple: ils sont moins susceptibles de marquer si le gardien de but porte un maillot rouge.

Droit de recherche

Grâce à ces travaux, la psychologie de la couleur s’installe lentement mais sûrement  dans le monde scientifique. C’est une branche crédible qui a désormais droit de cité dans la recherche Le document réalisé par Russell Hill et Robert Barton est responsable de ce regain d’intérêt pour la couleur et ses effets possibles sur le comportement.

Cependant, la raison exacte de ces effets reste un sujet de débat.

Des études montrent que les personnes qui portent du rouge ont une sensation qui les dépasse eux-mêmes : le déclenchement d’une augmentation du rythme cardiaque et de la testostérone, à l’instar des mandrills, coup de pouce qui pourrait améliorer leur performance. Des recherches avancent que le rouge pourrait intimider le concurrent – de la même manière que les singes moins dominants peuvent éviter de s’approcher de leurs dirigeants qui ont, eux, des visages « fulminants ».

 Un visage (peint en) rouge suscite la peur, la dépréciation statutaire et la baisse du taux de testostérone.  

Des expérimentations sur les décisions arbitrales révèlent que les athlètes portant un maillot rouge ont tendance à gagner la faveur de l’arbitre.

Loin de la salle de sport, des processus décisionnels similaires pourraient conduire aux mêmes effets dans les casinos. Jouer avec des jetons de poker rouge semblent pousser les joueurs à prendre plus de risque, comparativement à ceux utilisant des tuiles bleues ou blanches.

Dans le domaine des RH, des vêtements rouges peuvent également aider à mieux performer lors d’un entretien d’embauche. Certains experts suggèrent d’adopter la mode cravate rouge, qui serait associée à un poste de direction.

Notis©2019

Par Sidney Usher