La scène est brève mais saisissante: dans la mi-journée du 18 juin 2019, Angela Merkel, 64 ans, se pinçant les lèvres pour contenir un tremblement manifeste, aux cotés de Volodymyr Zelensky, un comique fraichement élu Président d’Ukraine.  

Mais après les hymnes nationaux, la chancelière allemande semblait avoir repris le contrôle, marchant rapidement sur le tapis rouge avec son invité, s’arrêtant pour saluer la fanfare militaire ainsi que les autres officiels.

Plus tard, Mme Merkel a rejeté les inquiétudes concernant sa santé, affirmant qu’elle était « juste un peu déshydratée par la chaleur » (La température à Berlin avoisinait les 30°C).

La « déshydratation » invoquée par la chancelière pour lever toute équivoque sur sa santé ne semble pas convaincante. En effet, aucun manuel officiel de médecine ne mentionne les tremblements ou la secousse corporel parmi les symptômes connus de la déshydratation – c’est-à-dire lorsque le corps perd plus de liquide qu’il n’en absorbe. Les symptômes généralement cités en la matière sont: la sensation de soif, les urines foncées, les étourdissements, la fatigue ou étourdissements, la sécheresse de la bouche.

Certains médecins ayant vu l’image de Madame Merkel se débattant seule sous la chaleur, les hymnes, caméras  et aux coté d’un comique ont décelé une « thyroïde active », une maladie qui est 10 fois plus susceptible de frapper les femmes que les hommes.

D’autres médecins soutiennent que cette secousse spectaculaire pourrait être un effet secondaire de certains médicaments. La « National Library of Medicine » des États-Unis a répertorié sur son site 17 médicaments différents qui peuvent causer des tremblements, notamment la caféine, les antibiotiques, les antidépresseurs, l’alcool et la nicotine.

Les tremblements, qui sont incontrôlables, peuvent également être un signe de glycémie basse – une complication grave souvent observée chez les patients diabétiques.

Peter Garrard, professeur dans la prestigieuse université St George’s de Londres, a déclaré que les symptômes de Mme Merkel « semblent correspondre à un diagnostic de tremblement orthostatique ». Cette maladie rare a tendance à frapper les personnes dans la soixantaine. Les patients peuvent souffrir de tremblements dans leurs jambes quand ils se tiennent debout, ce qui peut se propager à la partie supérieure de leur corps. Les tremblements s’arrêtent souvent quand le patient se met en mouvement.

Selon l’éminent professeur: «La sévérité apparente [des secousses de Mme Merkel] est probablement amplifiée par matière ample de la tunique et du pantalon qu’elle portait. «Le tremblement disparaît généralement lorsque la victime s’accroche ou s’appuie contre quelque chose, ce qui peut expliquer pourquoi Mme Merkel ne semble pas tremblante quand elle se tient derrière le pupitre », a-t-il ajouté.

Ley Sander, professeur de neurologie, est lui convaincu que les secousses de la Chancelière Allemande  ne sont «certainement pas un signe» de la maladie de Parkinson – une affection souvent associée à des tremblements.

Mme Merkel demeure l’une des femmes politique les plus influentes de l’Union européenne. Elle est considérée comme « la Reine d’Allemagne », voire « l’Impératrice de l’Europe ». Elle a annoncé qu’elle se retirerait de la vie politique à la fin de son quatrième mandat, en 2021.

Notis©2019

Par Sidney Usher

Crédit photos