Plusieurs études ont constaté que les personnes seules courent plus de risque (environ plus de 40%) de subir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. La journée de Noël amplifie le sentiment d’isolement social et donc aggrave la situation des gens vivant seul.

« Être seul à Noël est aussi mauvais pour la santé que de souffrir d’une maladie chronique », a prévenu un médecin britannique, le professeur Helen Stokes-Lampard, par ailleurs Présidente d’une  prestigieuse école de médecine de Londres.

Plusieurs millions de personnes âgées, malades, jeunes sans attaches familiales… devraient vivre seules au cours de la période des fêtes.

Le professeur Stokes-Lampard a déclaré: «Toutes les manifestations ou rassemblements réunissant des personnes peut atténuer ou amplifier le sentiment d’être isolé ou solitaire. «En général, les gens seuls sont déjà vulnérables et ils sont encore plus sombres, subissant de plein fouet le TAS (trouble affectif saisonnier) tout au long de cette courte journée ».

« En tant que médecin généraliste, nous constatons les effets néfastes de ces problèmes sur la santé des personnes. Celles-ci sont aussi néfastes que des maladies chroniques pour votre santé », a-t-elle ajouté.

Pour des millions de personnes, Noël serait «un jour de plus», avec beaucoup de chagrin pour les celles et ceux qui, en deuils, et se souviennent des temps heureux disparus.

Le professeur Stokes-Lampard a encouragé les gens à être de «bons citoyens» et à parler à leurs amis et à leurs voisins lors de ces «moments de connexion significative».

Elle a insisté qu’il faudrait « pas se contenter de dire bonjour ou de saluer la voisine ou le voisin, mais bien de dire« Comment ça va? ». Avoir une petite conversation. Bref, aborder les gens de manière plus que triviale.

Noël devrait être une journée spéciale, un moment d’échange et de partage. La psychologue appelle les personnes âgées et les jeunes à échanger leurs compétences pour lutter contre la solitude. Cette journée permettrait de voir des jeunes apprendre à coudre des boutons tout en enseignant la technologie aux retraités.

Notis©2018

Par Sidney Usher