Argumenter lorsque la discussion sort du cadre normal et devient tendue peut  épuiser émotionnellement et enfoncer dans l’enlisement. Et que dire pour ceux qui détestent la confrontation ?

Pour sortir de cette impasse, voici quelques pistes dévoilées par des Maîtres de la parole :

1. SACHEZ CE QUE VOUS VOULEZ

Lorsque des émotions sont impliquées, il est facile de perdre de vue pourquoi vous avez entamé une argumentation. Amy Honan,avocate spécialiste en droit de la famille, a déclaré qu’il est « essentiel de planifier votre discussion à l’avance pour bien réfléchir à la véritable question qui fâche ». Elle a recommandé de faire le point sur les points que vous souhaitez aborder et d’ouvrir la conversation avec les points les plus saillants. En ce qui concerne la chronologie de l’argumentation, des chercheurs ont découvert que la première personne à répondre à un fil de discussion avait plus de chances de gagner le débat que ceux qui interviennent plus tard. Le timing est donc essentiel.

2. MAITRISEZ  VOS ÉMOTIONS

C’est toujours un défi de garder la tête froide pendant une discussion houleuse, mais peu importe l’intensité de vos cris, il est important de garder le calme et de s’en tenir aux faits. «Les gens se trompent souvent en argumentant quand cela devient trop personnel – ils perdent ainsi la perspective de ce qu’ils essaient de dire», a déclaré Maître Honan. Se détacher de l’émotionnel est la façon dont les avocats plaident avec succès dans une affaire. Alors, la prochaine fois que vous aurez le sentiment de perdre verbalement vos nerfs imaginez que vous êtes dans une salle d’audience, plaidant la cause d’un client.

3. CONTRÔLEZ VOTRE LANGAGE CORPOREL

Des recherches ont montré que le verrouillage du contact visuel lors d’une dispute peut en réalité aggraver une situation déjà hostile. La tenue vestimentaire peut contribuer à apaiser la situation en vous faisant paraitre « cool », respectueux et confiant à la fois. Des études ont montré que la couleur rouge améliorerait l’estime de soi. Une chemise rouge ou un rouge à lèvre rouge ferait donc l’affaire. Soignez votre posture et tenez-vous debout pour respirer (ou inspirer) l’autorité.

4. ÉCRIVEZ VOS ÉMOTIONS

Bien que certaines personnes soient des communicateurs oraux confiants et convaincants, d’autres ont plus de facilité à exprimer leurs émotions par écrit. La juriste Jacqui Brauman,avocate travaillant au sein du TBA Law, a expliqué que mettre ses sentiments sur du papier pouvait rendre un point de vue plus clairet plus cohérent. « Il est important d’être clair et concis. Utiliser les mots que vous écrivez comme cadre de discussion », a-t-elle déclaré. Des études montrent que l’utilisation d’un langage «calme» pour faire valoir un point est plus efficace que l’utilisation de termes agressifs ou le recours à des jurons.

5. UTILISEZ LES DONNES PROBANTES

L’utilisation de chiffres, de statistiques et d’exemples éprouvés pour renforcer vos opinions peuvent vous rendre également attrayant et convaincant.

6. SACHEZ ABANDONNER

Enfin, les chercheurs ont constaté qu’après quatre ou cinq échanges de messages (de part et d’autre), les chances de modifier l’opinion de l’un par l’autre diminuaient considérablement. Comme quoi, il est difficile de se déprendre de mauvaises habitudes.