La marque « BlackBerry », à la tête de la première vague de téléphones intelligents, a écarté toute tentative de réintégration sur le marché des smartphones professionnels. Cependant, la société canadienne ambitionne de se réinventée partiellement en tant que fournisseur de solutions de cybersécurité pour les entreprises.

La société produit toujours des smartphones qui sont sont généralement bien reçus par le monde des affaires, tels que KeyOne and Motion en 2017 et Key2. Mais, force est de reconnaitre que ces types d’appareils peinent à rivaliser avec  les produits des entreprises comme Apple et Samsung.

Extension de l’objet social

Pour bien se positionner dans le monde de la cybersécurité, BlackBerry a acquis une société appelée Encryption Ltd., une société de conseil en sécurité des données basée au Royaume-Uni. L’intégration de ce nouveau membre, permettra à BlackBerry de proposer plusieurs projets de cyber-conseil aux entreprises. Ainsi, les agents de Blackberry pourront entrer dans le système informatique d’une organisation qui a subi une violation de données et lui offrir un audit approfondi (à 360 degrés). L’exécution des ces test permettront de déterminer l’ampleur des dégâts au sein de l’organisation.

L’extension  de l’objet social englobe également la formation et les conseils en matière d’évaluation des risques, dans le cadre de mesures préventives, afin que l’entreprise soit mieux préparée à faire face à un autre cyber-incident. Le service complet implique de franchir toutes les étapes de la défense: préparer, protéger, diriger, répondre et récupérer. Le service peut également fournir les solutions logicielles de sécurité propres à BlackBerry.

Urgence cyber-sécuritaire

John Chen, PDG de BlackBerry, a récemment affirmé que « la cybersécurité est passée d’une considération technologique à une nécessité fondamentale ». C’est dans ce contexte que, selon lui, le coût des cyberattaques devrait passer de 400 à 6 000 milliards de dollars d’ici 2021.

L’accent est donc également mis sur la sécurité des smartphones BlackBerry, ce qui explique la popularité des terminaux dans certains secteurs d’activité. C’est ainsi que dans les terminaux de marque BlackBerry, les fonctionnalités de sécurité du système d’exploitation Android sont administrées par BlackBerry Secure. C’est grâce à ce dispositif que BlackBerry verrouille les fonctionnalités du système d’exploitation Android qui pourraient donner aux pirates la possibilité de compromettre l’appareil. Le logiciel fournit un environnement sécurisé qui empêche les pirates de trouver des vulnérabilités ou d’effectuer des attaques.

BlackBerry a déjà remporté du succès avec ses produits « Enterprise of Things (EoT) » (entreprises connectées). La société a également mis en place une plate-forme dénommée « BlackBerry Spark », ainsi qu’un chiffrement AES 256 bits au niveau de l’application, validé FIPS, pour garantir la protection des données sur un terminal, sur le réseau mobile et dans l’infrastructure d’une entreprise.

Notis©2019          

Par Sidney Usher

Sources: Computer Weekly