Pour aider les utilisateurs de sa plate-forme à repérer les faux comptes, Facebook a fourni des informations utiles sous la forme d’un blog. Cette publication rentre dans le cadre de la vaste campagne récemment lancée par les dirigeants de ce site de partage afin d’empêcher les arnaques et réduire la propagation de la désinformation.

Fraude persistante

Facebook semble enfin avoir pris par les cornes les faux comptes et fausses informations qui sévissent sur son vaste réseau. Un rapport trimestriel interne a découvert qu’il y avait autant de faux comptes que de véritables utilisateurs.

Les dispositions internes visant à interdire une série de faux comptes ne semblent pas satisfaisantes. En trois mois, Facebook aurait supprimé 2,2 milliards de comptes, soit une augmentation de 1,2 milliard de comptes par rapport au trimestre précédent.

L’ampleur des faux profils et pages révèle non seulement l’immensité du problème, mais aussi la domination persistante de Facebook sur de nombreux domaines de l’information et donc du monde économique, politique et social.

À travers son vaste réseau social, Facebook doit faire face à une bataille ardue pour automatiser la détection des informations erronées sur ses photos et ses vidéos. Le taux de création des comptes dépasse le taux de détection par les algorithmes et les modérateurs.

Les moyens mis en place le leader des médias sociaux pour résoudre le problème des faux profils et informations erronées sont à peine perceptible sur le terrain, pour l’instant.  

Moyens d’auto-défenses

Aveux d’impuissance ou réalisme, le blog de Facebook pourrait aider ses utilisateurs à se protéger eux-mêmes contre les arnaqueurs. Cet article se concentre sur plusieurs traits caractéristiques que l’on retrouve souvent dans les faux comptes. Cependant, ces critères sont nécessaires mais pas suffisants pour détecter un faux compte, une fausse identité ou une information erronée. La prudence s’impose.  Cela signifie simplement qu’il faut procéder au cas par cas.

Le premier exemple donné concerne les noms. Il faut se méfier des combinaisons des noms et prénoms populaires, tels que: John, Sam, Rachel, Miller, Taylor, Brown… en tant que prénoms ou des noms qui sont des variantes des endroits ou personnalités publiques connues, comme Miami, Londres, Margaret, Clinton ou Edward Obama…

Un deuxième domaine concerne les images de profil, en particulier lorsqu’elles ont l’air particulièrement glamour, comme celles qu’on trouve sur la page d’un top modèle. Dans ce cas, il n’y a souvent qu’une photo sur le profil. Une autre préoccupation concerne les photos copiées à partir du compte de quelqu’un d’autre.

Un troisième domaine à explorer est la date de la création du compte. En effet, c’est une bonne réaction de se méfier des comptes récemment créés.

Le quatrième critère de fraude consiste à vérifier les «amis» du titulaire du compte. Si ce sont des personnes portant le même nom et qui semblent commenter les images des autres, méfiez-vous ! C’est une tactique qui vise à rendre le faux profil légitime.

Enfin, que devriez-vous faire si vous pensez avoir découvert un faux compte? La première chose à faire est de signaler le compte à Facebook, ce que vous pouvez faire en cliquant sur l’option « Ce compte est un faux compte » de la page principale du compte. Mais, cela peut ne pas suffire.

Notis©2019